VIDEO - Peugeot présente ses 3008 et 508 HYBRID / HYBRID4

Publié le 24 septembre 2018 à 09h00 | Fabrice SPATH | 5 minutes

Présentes au Mondial de Paris, les versions hybrides rechargeables des Peugeot 3008 et 508 seront commercialisées à l’automne 2019

Présentes au Mondial de Paris, les versions hybrides rechargeables des Peugeot 3008 et 508 seront commercialisées à l’automne 2019

NOUVEAUTÉS - Révélées au prochain Mondial de l’Automobile de Paris et commercialisées à l’automne 2019, les variantes hybrides rechargeables des Peugeot 3008, 508 et 508 SW livrent leurs secrets. Puissance, batterie, autonomie, modes de conduite ou encore temps de charge et émissions de CO2, l’offre concoctée par la marque au Lion est sans équivalent sur le marché.

La semaine passée, PSA Group accueillait la presse sur son site historique de Sochaux et dévoilait son atelier prototypes où est testé l’assemblage des futurs modèles hybrides rechargeables avant qu’ils ne rejoignent l’an prochain les chaînes au côté de leurs équivalents thermiques. Aujourd’hui, Peugeot révèle les caractéristiques de ses trois modèles essence-électrique à batterie rechargeable qui seront dévoilés au salon de Paris (du 4 au 14 octobre) puis lancés à l’automne 2019.

 

Trappe de charge et instrumentation spécifique

Esthétiquement, les variantes à très faibles émissions polluantes du crossover 3008, de la berline-coupé 508 et du break 508 SW se distinguent de leurs homologues essence ou diesel par l’ajout d’une seconde trappe sur l’aile arrière gauche - qui cache la prise de charge - et de badges HYBRID sur les montants arrière. Une prise entourée de guides LED lumineux qui informent sur l’état de charge de l’accumulateur.

Dans l’habitacle, l’instrumentation numérique i-Cockpit voit son compte-tours conventionnel être remplacé par un indicateur de puissance (Eco/Power/Charge) propre aux modèles à batteries et reçoit une seconde jauge pour l’électricité. L’écran tactile central est doté d’un menu spécifique avec un accès direct aux flux d’énergie ou aux relevés des consommations. Et grâce à l’application mobile MyPeugeot, le propriétaire pourra déclencher à distance la charge ou le pré-conditionnement (chauffage/climatisation).

 

HYBRID traction ou HYBRID4 transmission intégrale

Mais le plus intéressant concerne la chaîne de traction essence-électrique. Développés sur la plateforme EMP2 étrennée dès 2013 par le Citroën C4 Picasso, l’ensemble des modèles hybrides rechargeables de Peugeot et de ses marques sœur (DS Automobiles, Citroën et Opel) reposent sur une technologie qui, selon ses concepteurs, se veut simple, intuitive et modulaire.

Le moteur essence 1,6 l PureTech reçoit pour l’occasion le renfort d’un alternodémarreur et d’une façade de refroidissement spécifique. Décliné en deux niveaux de puissance - 180 ch pour la version HYBRID et 200 ch pour la version HYBRID4 exclusivement réservée au 3008 -, le bloc 4 cylindres est associé à un moteur électrique de 80 kW / 110 ch posé sur le train avant et, sur la version à transmission intégrale HYBRID4, à une seconde machine électrique installée sur le train arrière multibras équipé d’un onduleur et d’un réducteur.

Piloté par une boîte de vitesses automatique à 8 rapports (e-EAT8) spécifique aux modèles essence-électrique, l’ensemble est alimenté par une batterie Lithium-Ion d’origine LG Chem - placée sous les sièges arrière - qui développe une capacité de 11,8 kWh sur la version traction (HYBRID) ou de 13,2 kWh sur l’HYBRID4. Une énergie embarquée qui, selon le nouveau cycle d’homologation WLTP proche des conditions réelles d’utilisation, offre une autonomie de 50 km en mode « zéro émission ».

PSA Group : la totalité de ses modèles sera électrifiée d’ici 2025 

4 modes de conduite et chargeur embarqué 7 kW

Concernant le fonctionnement du système, Peugeot a repris les fondamentaux développés avant lui par les groupes Volkswagen ou encore BMW. Le démarrage se fait par défaut en mode Zero Emission Vehicle (ZEV) dont la vitesse maximale est fixée à 135 km/h. Suivent le mode Hybrid qui gère automatiquement les deux énergies, le mode HYBRID4 pour le 3008 équipé d’un second moteur électrique et enfin le mode Sport pour cumuler la puissance de chaque machine (225 ou 300 ch).

Et à l’instar de la Volkswagen Passat GTE et de sa fonction Battery Hold, les futures Peugeot 3008, 508 et 508 SW bénéficieront d’un mode e-SAVE qui, depuis l’écran central, conserve l’autonomie du véhicule à 10, 20 ou 50 km. En prime, le mode Confort combine le mode Hybrid automatique à la suspension pilotée. Enfin, associé à un chargeur embarqué de 7 kW - le système de la concurrence limite cette puissance à 3 kW -, la batterie peut faire le plein en :

  • 8 heures maxi sur une prise domestique
  • 5 heures maxi sur une prise renforcée Legrand Green-up (3,3 kW, 14 A)
  • 2 heures maxi sur une borne de recharge résidentielle ou publique 7 kW

ESSAI – DS7 Crossback : la version hybride rechargeable testée sur circuit 

Offre unique sur le marché

L’offre développée par Peugeot est unique sur le marché depuis le retrait au printemps de la Volkswagen Passat GTE - motivé par l’arrivée imminente du cycle WLTP - et le report sine die de la version de série du très prometteur concept Tiguan GTE. Sur le segment des crossovers compacts, le 3008 est le seul à proposer ce type de chaîne de traction. Seul concurrent, le SUV familial Mitsubishi Outlander PHEV officie sur le segment supérieur. Peugeot profite de cet avantage pour imposer sa technologie sur la version la plus haute (GT) et uniquement avec une transmission intégrale.

Future concurrente de la BMW 330e à propulsion, la berline Peugeot 508 sera proposée en quatre finitions - l’offre cœur de gamme Allure et Allure Business, GT Line et GT - et avec la seule transmission HYBRID (traction). Une gamme qui offrira donc un ticket d’entrée moins élevé que les tarifs probablement élitistes du 3008 et dont bénéficiera également la variante break SW. Et, bonne nouvelle pour les entreprises, les trois futurs modèles émettront moins de 50 g de CO2 / km, de quoi leur assurer une exonération à vie de la taxe sur les véhicules de société (TVS).

Galerie de photos

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.