PSA Group : la totalité de ses modèles sera électrifiée d’ici 2025

Publié le 21 septembre 2018 à 15h00 | Mathieu PARAIN | 4 minutes

Dès 2019, les marques du groupe PSA lanceront la production de leurs premiers modèles hybrides rechargeables et électrique

Dès 2019, les marques du groupe PSA lanceront la production de leurs premiers modèles hybrides rechargeables et électrique

Pour répondre aux objectifs européens de réduction des émissions polluantes, chacun des modèles du groupe PSA Peugeot Citroën adoptera une version hybride rechargeable ou 100 % électrique. A l’occasion d’une journée de présentation à la presse de sa stratégie industrielle concernant les véhicules essence-électrique en l’usine de Sochaux, le groupe a précisé son plan produits.

L’annonce avait été réalisée pour la première fois en janvier dernier à Detroit, en marge du salon, par Carlos Tavares, le patron de PSA Group mais aussi le Président de l’ACEA, l’association des constructeurs automobiles en Europe : d’ici 2025, « le groupe PSA sera à 100 % électrifié » avait-il alors confié à un journaliste de l’agence AFP. Une révolution qui touchera l’ensemble des marques Citroën, DS, Opel, Peugeot et Vauxhall.

 

5 modèles hybrides rechargeables d’ici janvier 2020

Lors de la présentation à la presse, hier jeudi 20 septembre à Sochaux (Doubs), de sa stratégie industrielle concernant les véhicules hybrides rechargeables, le groupe français a reprécisé ses objectifs, son plan produits et détaillé les caractéristiques de sa chaîne de traction essence-électrique alimentée par une batterie rechargeable sur une source d’énergie externe (prise de courant domestique ou borne de recharge).

De l’été 2019 jusqu’en janvier 2020, ce ne seront pas moins de 5 modèles qui embarqueront cette technologie. Voiture présidentielle, le SUV DS7 Crossback sera le premier à en bénéficier avant d’être rejoint à l’automne par le Peugeot 3008 puis, en d’année, par la berline Peugeot 508. Suivront début 2020 les crossovers Citroën C5 Crossback et Opel Grandland, respectivement dévoilés au prochain Mondial de Paris (du 4 au 14 octobre) et au dernier salon de Francfort.

 

Deux ou quatre roues motrices

Pour Alexandre Guignard, le directeur du département véhicules basses émissions du groupe, « nous avons décidé de proposer à nos clients une version électrifiée de tous nos nouveaux modèles dès l’année prochaine. Et à partir de 2025, ce sera l’intégralité de la gamme de nos marques, y compris les anciens modèles, qui auront une version électrique ». Déclinée en version deux ou quatre roues motrices, la technologie repose sur la nouvelle plateforme modulaire EMP2 et fait actuellement l’objet de tests d’assemblage dans l’atelier prototype des hybrides rechargeables.

ESSAI – DS7 Crossback : la version hybride rechargeable testée sur circuit

Pour la version traction, la chaîne se compose d’un bloc essence 1,6 l Puretech de 180 ch et d’un moteur électrique de 80 kW / 100 ch installé sur le train avant. Alimenté par une batterie Lithium-Ion d’une capacité de 12 kWh, l’ensemble offre une autonomie d’environ 50 km en mode « zéro émission » et développe une puissance cumulée de 225 ch. Quant à la version 4x4, le moteur thermique gagne 20 ch tandis qu’un second bloc électrique de 80 kW vient se greffer sur l’essieu arrière, le tout alimenté par une batterie de 13 kWh offrant une autonomie de 60 km et pour une puissance cumulée de 300 ch.

Atelier prototype hybride rechargeable PSA Sochaux 

Prime à l’achat et véhicule électrique

Solution pertinente pour abaisser les émissions polluantes selon une récente étude menée par l’ADEME et l’IFP - à condition que l’accumulateur soit rechargé chaque soir -, l’hybride rechargeable ne bénéficie plus d’aucune aide à l’achat depuis le 1er janvier dernier. Une lacune que le groupe, dans le sillage de son patron qui enjoint les États à déployer des milliers de bornes de recharge pour accueillir les véhicules qu’ils appellent de leurs vœux, compte bien combler par un intense lobbying auprès du gouvernement français, à quelques jours de la présentation du projet de finances au Parlement.

En attendant que l’État français rende ses arbitrages en la matière, les chaînes d’assemblage des sites de Mulhouse (DS7 et 508), de Rennes La Janais (C5), Eisenach (Grandland) et Sochaux (3008 et Grandland) se préparent à accueillir leurs premiers modèles électrifiés, trois ans après le retrait de la technologie diesel-électrique HYbrid4.

DS 3 Crossback E-Tense : 5 choses à savoir sur le crossover électrique

En parallèle, le groupe s’active à finaliser le développement de son premier véhicule électrique de troisième génération, après la Peugeot 106 des années 1990 et la Citroën C-Zero des années 2010. Là aussi, c’est le label premium DS Automobiles qui bénéficiera de la primeur avec le lancement au second semestre 2017 de la version « zéro émission » du petit crossover DS3 Crossback.

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.