Peugeot e-Legend : un coupé 504 modernisé, électrique et autonome (+ photos)

Publié le 20 septembre 2018 à 07h00 | Fabrice SPATH | 3 minutes

Présent sur le stand Peugeot du Mondial de l’Automobile de Paris, le prototype e-Legend embarque une batterie de 100 kWh offrant une autonomie WLTP de 600 km

Présent sur le stand Peugeot du Mondial de l’Automobile de Paris, le prototype e-Legend embarque une batterie de 100 kWh offrant une autonomie WLTP de 600 km

CONCEPT - Tandis que le coupé 504 dessiné par Pininfarina s’apprête à fêter ses 60 ans, Peugeot présentera au Mondial de Paris un prototype électrique et autonome dont les lignes s’inspirent très largement de ce classique de l’occasion. Au programme : une batterie de 100 kWh, une autonomie WLTP de 600 km et une charge à haute puissance. De commercialisation en revanche, il n’en est pas question.


Véritable lien entre passé et futur proche, le concept Peugeot e-Legend est surtout une très belle surprise que le public pourra admirer au prochain salon de Paris (du 4 au 14 octobre). Après la déclinaison électrique du crossover urbain DS3 Crossback, lui aussi présenté au Mondial, le groupe Peugeot Citroën poursuit sa stratégie d’électrification mais cette fois-ci avec un prototype fonctionnel, électrique et à conduite autonome de niveau 4 - sur une échelle de 5 - dont le design est très largement inspiré du coupé 504 assemblé entre 1969 et 1983 à quelque 23 000 exemplaires.

 

Le passé se conjugue au futur

Celui qui sera vraisemblablement la star du stand Peugeot du Mondial mesure 4,65 mètres de long - soit 10 cm de moins que la berline 508 - et 1,90 de large. Posé sur des jantes de 19 pouces, le concept pourrait ressembler à une version de présérie. Si les doubles optiques carrées avant rappellent invariablement le coupé dessiné par Pininfarina, les feux arrière 3D en forme de griffe ne sont pas sans évoquer les dernières productions (3008 et 508).

Dans l’habitacle en revanche, les sièges habillés de velours bleu, l’absence de planche de bord remplacée par une barre de son, le volant minimaliste rétractable en conduite autonome et les grands écrans placés au-dessus des pieds des passagers (49 pouces incurvé) et dans les portières (29 pouces) relèvent bien de l’univers du concept.

Peugeot e-Legend électrique 

Autonomie de 600 km

Doté de deux modes de conduite - Legend pour des réglages axés sur le confort et Boost pour un mode immersif avec une route filmée et projetée en temps réel sur les écrans -, le Peugeot e-Legend cache sous son plancher une immense batterie Lithium-Ion de 100 kWh, une capacité identique à une Tesla Model S haut de gamme. Une énergie embarquée qui alimente deux moteurs électriques - un par essieu pour une transmission intégrale - développant une puissance cumulée de 340 kW / 460 ch et offre une autonomie de 600 km selon le cycle WLTP proche des conditions réelles d’utilisation.

Peugeot 208 électrique : son design sera proche des versions essence et diesel

Une cavalerie qui permet à ce superbe coupé d’exécuter le 0 à 100 km/h en tout juste 4 secondes et d’atteindre rapidement la vitesse maximale de 220 km/h (limitée électroniquement). Les équipes Peugeot n’ont pas fait l’impasse sur la recharge de l’accumulateur, avec un dispositif de charge par induction (sans fil) inauguré au printemps - pour la première fois sur un modèle de série - par la BMW 530e à motorisation hybride rechargeable. Et à l’instar du DS3 Crossback E-Tense qui sera lancé au second semestre 2019, le concept e-Legend est compatible avec les futures stations à haute puissance réduisant le temps de charge à 25 minutes (de 10 à 80 %).

De production en série, en revanche, il n’en est pas question. Le véhicule restera au stade de prototype. Mais les constructeurs ne faisant rien gratuitement, de nombreux éléments seront repris ou adaptés sur des futurs modèles de série. Quant à la prometteuse chaîne de traction électrique, on espère la voir un jour sur une berline - à l’image de la future Volkswagen I.D. VIZZION - ou, le cas échéant, sur un SUV.

Galerie de photos

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.