MAN : ses camions électriques ont reçu « un intérêt considérable »

Publié le 10 octobre 2018 à 07h00 | Fabrice SPATH | 2 minutes

Pour le PDG de MAN, la révolution électrique modifiera radicalement le marché des camions dans les 10 ans

Pour le PDG de MAN, la révolution électrique modifiera radicalement le marché des camions dans les 10 ans

Engagée dans un ambitieux plan d’électrification de ses modèles, la filiale véhicules utilitaires, camions et bus du groupe Volkswagen a reçu un accueil extrêmement favorable auprès de ses clients et des visiteurs du salon IAA de Hanovre. Pour le PDG de MAN, la révolution électrique modifiera radicalement le marché dans les 10 ans.


« Un intérêt considérable » : dans une interview au quotidien économique Handelsblatt, Joachim Drees, le PDG de MAN, a confié que la filiale du groupe Volkswagen spécialisée dans les véhicules lourds a reçu un accueil très favorable de la part de ses clients et visiteurs du salon IAA de Hanovre au sujet de ses utilitaires, camions et bus à motorisation électrique. Un accueil inattendu qui fait dire à M. Drees que « dans les 10 prochaines années, [la révolution électrique] pourrait vraiment commencer. »

MAN : la grande offensive électrique sur ses utilitaires, camions et bus 

L’électrique pour l’urbain, le diesel pour le long courrier

Et de poursuivre : « Si nos clients acceptent ces véhicules, nous augmenterons notre production en conséquence. ». Selon l’entreprise munichoise, il est plus que probable que l'avenir appartienne à la propulsion électrique : à travers une discussion sociale, « la pression du changement est également arrivée chez les constructeurs de camions ».

Si la chaîne de traction électrique est parfaitement adaptée à la livraison du dernier kilomètre, les longues distances seront pour longtemps encore assurées par des tracteurs à motorisation diesel. Le constructeur continuera donc à investir et à améliorer cette technologie, à moins que l’hydrogène tiré par R. Bosch, Hyundai ou encore Toyota ne soit déployé à grande échelle.

MAN eTGM : son premier camion électrique testé en Autriche 

TCO compétitif pour les moins de 26 tonnes

Autant d’optimisme qui, pour l’instant, est freiné par le coût total de possession (TCO). Équivalent aux modèles thermiques, le TCO des camions électriques dont le poids est supérieur à 26 tonnes n’est pas encore compétitif. Sans rupture technologique majeure ou baisse importante du coût du kWh de batterie, le proche avenir sur ce segment sera au diesel. En attendant, la demande des clients pour des modèles destinés à la livraison urbaine est croissante, dopée par des restrictions de circulation grandissante.

Galerie de photos

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.