Autoroute électrique : en Italie, les camions sont alimentés par des caténaires

Publié le 24 septembre 2018 à 11h00 | La rédaction | 2 minutes

Alimentés en électricité via des caténaires, les camions électriques ou hybrides rechargeables pourront bientôt rouler à l’énergie solaire sur un tronçon de l’autoroute italienne A35

Alimentés en électricité via des caténaires, les camions électriques ou hybrides rechargeables pourront bientôt rouler à l’énergie solaire sur un tronçon de l’autoroute italienne A35

Après l'Allemagne et la Suède, l'Italie s'apprête à expérimenter à son tour l'autoroute électrique. Une technologie qui vise l’essor d’un transport de marchandises neutre en termes d’émissions.

L’Italie va expérimenter sa première autoroute électrique. Identique aux projets déjà lancés en Suède et en Allemagne, le programme transalpin reposera lui-aussi sur un dispositif de caténaires qui, installé tout au long des autoroutes, permettra de ravitailler en électricité des poids-lourds hybrides équipés de pantographes.

Dans un premier temps, les câbles seront agencés sur un tronçon de 6 km, avec à terme l’objectif d’étendre cette infrastructure sur plus de 60 km de distance. « Je crois que nous sommes capables de révolutionner tout le secteur du transport de fret », avec l’aide de ces nouvelles technologies, a déclaré Francesco Bettoni, Président de l’exploitant de l'A35 Brebemi, autoroute reliant les villes de Bescia, Bergma et Milan, et sur laquelle vont être construites les caténaires.

Camion sur autoroute électrique e-Highway

"Zéro impact" écologique

Outre l’A35 Brebemi, les sociétés Concessioni Autostradali Lombarde (CAL), Scania, et Siemens sont impliquées dans le développement et la réalisation de ce projet, qui, selon ses porteurs, va donner naissance à la première autoroute électrique "zéro impact" écologique du Vieux Continent, ceci grâce à l’usage exclusif de panneaux solaires installés tout au long de l’A35.
Camion électrique : à son tour, DAF s’engage sur le marché

« Le projet d'électrification de l'A35 s'enorgueillit d'avoir le soutien financier de CAL et de partenaires tels que Scania et Siemens, deux grands noms de la logistique », s’est par ailleurs félicité M. Bettoni. « Le développement de la première autoroute électrifiée en Italie, l'une des premières en Europe, est un exemple de grande innovation et une source de grande fierté pour notre pays », a-t-il soutenu.

Transport de marchandises neutre en termes d’émissions

Les autoroutes électriques fonctionnent en appliquant à des poids-lourds hybrides le principe bien connu du trolleybus, qui consiste à alimenter en électricité les véhicules en leur permettant de se connecter à des câbles aériens via un pantographe. Lorsqu’ils sortent de la bande électrifiée, le pantographe est débranché et c’est alors le moteur à combustion ou le moteur électrique qui prend le relais pour les propulser. Pour l’allemand Siemens, pionnier dans le domaine, la mise en place de ce type d’infrastructure, connu aussi sous le nom de E-Highway, permettra « de démontrer l’utilisation pratique d’un transport de marchandises neutre en termes d’émissions ».