Recharge électrique : Audi innove et surpasse la référence Tesla

Publié le 24 septembre 2018 à 17h00 | Mathieu PARAIN | 4 minutes

Pour accompagner le lancement de son premier véhicule électrique, Audi a multiplié les initiatives et partenariats dans le domaine de la recharge

Pour accompagner le lancement de son premier véhicule électrique, Audi a multiplié les initiatives et partenariats dans le domaine de la recharge

Pour accompagner le lancement de son premier véhicule électrique, Audi a multiplié les initiatives et partenariats. Outre l’installation d’une borne de recharge à domicile dont la consommation peut être compensée en électricité verte, les clients du SUV e-tron bénéficieront également d’un accès facilité à 72 000 points de charge appartenant à 220 opérateurs.

Dévoilé il y a tout juste une semaine à San Francisco (Californie), le concurrent des Jaguar i-Pace et Mercedes-Benz EQC embarquera une batterie Lithium-Ion d’une capacité totale de 95 kWh offrant une autonomie WLTP de 400 km, proche des conditions réelles d’utilisation.

Pour faciliter la charge de son accumulateur, l’Audi e-tron embarque un premier chargeur de 11 kW et peut, en option dès l’an prochain, accueillir un second chargeur de 22 kW réduisant respectivement le temps de charge à 8h30 et 4 heures. Un équipement inédit sur le véhicule électrique d’un constructeur généraliste qui n’est pas sans rappeler la polyvalence des modèles Tesla dans le domaine de la charge.

 

Un seul badge d’accès, une seule facture

Pour accompagner le lancement de son SUV attendu en fin d’année, la firme d’Ingolstadt a mis les petits plats dans les grands en ce qui concerne l’accès aux infrastructures de charge. Avant même sa présentation, Audi a ainsi dévoilé le programme « e-tron Charging Service » dont le principal avantage est de pouvoir accéder à quelque 72 000 points de charge en Europe avec un seul badge d’accès RFID.

Un véritable défi que le constructeur a relevé en connectant son service à 220 opérateurs ou exploitants d’infrastructure aussi variée que des bornes semi-accélérées (11 kW), accélérées (22 kW), rapide (50 kW) ou encore à haute puissance (100 kW et au-delà). Un tour de force dont les clients européens pourront bénéficier en s’inscrivant sur le site myAudi et en signant un contrat de facturation qui permettra à la plateforme de jouer le rôle d’intermédiaire entre les deux parties.

Dès 2019, Audi promet que son véhicule sera reconnu par la plupart des bornes lors du branchement et ne nécessitera plus l’utilisation d’une carte d’accès. Une innovation que Tesla a déjà mis en place, mais uniquement pour ses Superchargeurs.

VIDEO - Audi e-tron : 5 choses à savoir sur le SUV électrique 

Amazon, Arcadia et IONITY

Aux États-Unis, le constructeur a multiplié les partenariats liés à la charge de son SUV « zéro émission ». A commencer par l’accord signé avec Amazon Home Services, la filiale de services à la personne du géant du commerce en ligne, dont la mission sera de recruter des électriciens qualifiés qui fourniront et installeront partout dans le pays des Wallbox au domicile des clients. Si Audi s’assure d’une prestation formatée chez tous ses clients, le groupe de Seattle s’invite intelligemment dans les foyers.

Deuxième accord noué cette fois-ci avec la plateforme communautaire Arcadia Power qui offrira la possibilité aux futurs propriétaires de l’e-tron de compenser leur consommation énergétique en choisissant de financer un projet éolien ou solaire à hauteur de leur facture d’électricité. Un partenariat qui rejoint les efforts déployés par la filiale française peu après la commercialisation de la compacte A3 e-tron Sportback à motorisation hybride rechargeable en signant un accord avec l’énergéticien Direct Energie, désormais filiale du groupe pétrolier Total.

Audi e-tron : comment recharger la batterie du SUV électrique ?

Enfin, les clients américains bénéficieront d’un crédit de 1 000 kWh à valoir sur le réseau à haute puissance Electrify America. Une société née après le Dieselgate dans le cadre d’un accord à l’amiable et dont l’une des missions est de déployer 2 000 bornes de recharge 150 kW d’ici juillet 2019 à travers 40 États. La marque aux anneaux entrelacés n’a pas encore communiqué sur un avantage de ce type offert aux clients européens qui auront accès à 400 stations haute puissance d’ici 2020 via le réseau IONITY.

Seul véhicule de série à accepter ce type de puissance - les Tesla Superchargeurs ne délivrant en moyenne que 120 kW et au mieux 145 kW -, l’Audi e-tron ouvre donc la voie aux modèles « zéro émission » que la filiale premium du groupe Volkswagen commercialisera dans les deux prochaines années. A commencer par sa version Sportback assemblée dès 2019 sur le site de Bruxelles-Forest puis la berline e-tron GT Sport attendue en 2020.

Galerie de photos

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.