Voiture électrique : notre TOP 10 en France pour 2017

Publié le 21 janvier 2017 à 18h00 | Fabrice SPATH | 12 minutes

Avec 11 404 immatriculations, la Renault ZOE est restée en 2016 la voiture électrique la plus vendue de France

Avec 11 404 immatriculations, la Renault ZOE est restée en 2016 la voiture électrique la plus vendue de France

Dopées par les généreuses aides à l’achat, les ventes de voitures électriques ont bondi de 26 % l’an passé en France. A l’usage, la douceur de fonctionnement, les accélérations linéaires ainsi que le plein à 2-3 euros séduisent un nombre croissant d’automobilistes. A l’aise à la ville et à la campagne, la voiture électrique voit son offre s’étoffer progressivement. Revue de détail des 10 modèles phares disponibles en France : autonomie, prix et temps de recharge.

 

Jusqu’à 10 000 euros d’aides à l’achat

En 2016, les ventes de voitures électriques ont représenté 21 751 unités dans l’Hexagone, soit une part de marché supérieure 1 %. En croissance de 26 %, le marché a été dopé par une offre plus importante en concession et, surtout, par le renforcement de généreuses aides à l’achat. En 2017 encore, les acheteurs pourront compter sur un bonus « écologique » de 6 000 euros (contre 6 300 euros en 2016) et un « super bonus » de 4 000 euros supplémentaires. Destinée à mettre à la casse les véhicules diesel les plus âgés – première immatriculation antérieure au 1er janvier 2006 –, cette prime à la conversion a encouragé de nombreux particuliers et personnes morales (entreprises, collectivités, administrations, …) à sauter le pas de l’électrique. A sa mise en place au printemps 2015, on estime ainsi qu’un acheteur de Renault ZOE sur deux a profité de ce dispositif. Seule véritable condition : que ce type de véhicule correspond bien à votre besoin de mobilité.

 

Autonomie adaptée et entretien réduit

Dotée d’une autonomie moyenne oscillant entre 150 km et 350 km, l’actuelle génération de véhicules électriques couvre les déplacements d’une majorité de Français qui parcourt quotidiennement moins de 50 km. Sur les parcours interurbains, les quelque 14 000 bornes de recharge publique (à fin 2016) et les 500 bornes de recharge rapide déployées sur les parkings des grandes surfaces et des aires d’autoroute – 80 % de l’autonomie recouvrée en 30-60 minutes – permettent de faire plus facilement le plein d’énergie hors de chez soi. A domicile, recharger la batterie de sa voiture électrique coûte l’équivalent de 2-3 euros. Associés à un entretien réduit à la portion congrue – pas de vidange, pas de courroie, des plaquettes qui s’usent moins vite avec le système de récupération d’énergie, … – et à une batterie garantie au moins 5 ans ou 100 000 km, ces avantages à l’usage séduisent un nombre grandissant d’automobilistes.

 

L’essai pour faire tomber les idées reçues

Pourtant, à entendre les propriétaires de BMW i3, Hyundai IONIQ, Kia Soul EV, Nissan LEAF, Peugeot iOn, Renault ZOE, Tesla Model S ou Volkswagen e-Golf, les économies réalisées ne sont rien au plaisir de conduite. Même s’ils ont la vie dure, les nombreux a priori sur la voiture s’effacent progressivement devant l’enthousiasme de leurs conducteurs. Trop chère ? La nouvelle ZOE Z.E. 40 démarre à 17 600 euros (bonus déduit), la carte grise est souvent offerte en préfecture et l’exonération de la TVS pour les entreprises est totale. Pas puissante ? Avec ses 170 ch, la BMW i3 délivre des accélérations dignes d’une GTi. Que pour la ville ? Chaque année, le propriétaire français d’une Nissan LEAF parcourt en moyenne plus de 15 700 km contre 12 670 km pour la moyenne du parc (découvrez notre article Voiture électrique : des villes ou des champs ?). La recharge est compliquée ? L’intérêt d’une voiture électrique, c’est justement de pouvoir faire le plein chez soi, sur une prise de courant classique ou une borne adaptée. Rendez-vous en concession pour essayer les différents modèles du marché et échangez avec des propriétaires pour faire tomber vos idées reçues.

 

Renault ZOE : la citadine toujours en tête

Avec plus de 11 400 immatriculations l’an passé, la citadine 5 places est entrée dans le TOP 50 des voitures préférées des Français, se classant devant les Volkswagen Touran et BMW Série 1. Disponible en concession depuis le printemps 2013, la Renault ZOE est produite à Flins (Yvelines) et son nouveau moteur R90 sur le site normand de Cléon. Dotée d’une autonomie réelle de 300 km grâce à sa nouvelle batterie de 41 kWh rechargeable sur prise renforcée ou borne de recharge, la citadine rebaptisée Z.E. 40 est commercialisée depuis l’automne 2016 en 3 finitions à partir de 17 600 euros (bonus de 6 000 euros déduit). Obligatoire, la location mensuelle de la batterie vient s’ajouter au prix de départ (à partir de 69 euros/mois). Destiné à réduire le coût global du véhicule, le système de location des batteries permet au propriétaire de ne pas se soucier des éventuelles pertes de capacité de ces dernières.

Avec 300 km d’autonomie, la Renault ZOE va-t-elle vous brancher ?
 

Nissan LEAF : la référence mondiale

Nissan LEAF

Avec plus de 250 000 exemplaires écoulés depuis 2010, la Nissan LEAF est la voiture électrique la plus vendue au monde. Produite pour l’Europe sur le site britannique de Sunderland, la berline compacte de 110 ch est disponible depuis début 2016 avec deux capacités de batterie (24 kWh et 30 kWh). Alors que la première offre une autonomie moyenne de 160 km, la seconde dope celle-ci à 190 km sur une seule charge. Disponible en 4 finitions à partir de 20 000 euros (bonus de 6 000 euros déduit), la LEAF est le seul modèle électrique du marché à laisser le choix au client entre l’achat intégral (véhicule + batterie) ou la formule Flex (achat véhicule + location de la batterie). Les tarifs de la location de l’accumulateur démarrent à 79 euros/mois. Dans l’Hexagone, Nissan a déployé 250 bornes de recharge rapide (Auchan, BP, Cora, Ikea, …) permettant de recouvrer 80 % de l’autonomie en 30 minutes seulement. L’accès à ces bornes est totalement gratuit et à vie pour les propriétaires de LEAF.

Essai Nissan LEAF 30 kWh : autonomie de 200 km atteinte !

 

BMW i3 : la bombinette électrique

BMW i3

Première voiture électrique du constructeur à l’hélice, la BMW i3 est une citadine 4 places animée par un bloc de 170 ch. Lancée en Europe fin 2013, la BMW est commercialisée dans 49 pays et ses ventes ont dépassé les 50 000 unités à fin 2016. En France, la nouvelle version équipée d’une batterie de 33 kWh est disponible en concession depuis l’été 2016 à partir de 36 990 euros (bonus déduit) ou de 320 euros/mois en location longue durée (LLD, 36 mois et 30 000 km). Grâce à sa nouvelle batterie, la BMW i3 offre une autonomie de 200 km sur la seule énergie électrique. En option, elle peut recevoir un prolongateur d’autonomie qui se matérialise par un petit bicylindre essence jouant le rôle d’une génératrice d’électricité. Dotée de cet équipement, l’électrique bavaroise voit son autonomie totale grimper à 320 km.

Essai BMW i3 (33 kWh) : une nouvelle autonomie à bon prix 

Peugeot iOn : « mamie » fait de la résistance

Peugeot iOn

Lancée en 2009, la citadine du Lion est la doyenne des voitures électriques de seconde génération en France. Partageant plateforme et carrosserie avec la Citroën C-Zero, la Peugeot iOn n’est autre qu’une Mitsubishi i-MiEV rebadgée. Avec son look de « keicar » nippone, ses 4 places et sa « petite » batterie de 14,5 kWh, elle séduit encore malgré l’absence de tout restylage ou amélioration technique depuis sa mise sur le marché. En 2016, près de 1 200 clients français ont ainsi succombé à ses 110 km d’autonomie, sa maniabilité, sa recharge facile sur prise domestique et son dispositif de charge rapide permettant de recouvrer 80 % de l’autonomie en moins de 30 mn sur une station adéquate. Son prix de 21 900 euros (bonus déduit) a rarement été appliqué en concession, les acheteurs optant beaucoup pour l’offre de LLD à 99 euros/mois (bonus et super bonus déduits).

Essai Peugeot iOn : le courant électrique passe mais … 

Kia Soul EV : le crossover urbain original

Kia Soul EV

Numéro 1 des ventes de voitures électriques en Allemagne en 2015, la Kia Soul EV se classe à une modeste 5e place sous nos latitudes. Discrète, cette concurrente de la Nissan LEAF offre une autonomie moyenne de 160 km grâce à sa batterie de 27 kWh. Premier crossover urbain électrique disponible depuis l’automne 2014 en France, la Soul EV est également le premier modèle électrique à être garanti 7 ans ou 150 000 km. Disponible en deux finitions à partir de 29 400 euros (bonus déduit, batterie incluse), la sud-coréenne offre un bon niveau d’équipements et la possibilité de recharger l’accumulateur sur une borne rapide (80 % de la capacité recouvrée en 30 mn). En location longue durée (LLD), la Kia Soul EV est disponible à partir de 177 euros/mois (avec un premier apport de 1 650 euros, contrat sur 37 mois incluant 30 000 km).

Kia Soul EV : l’essai du premier crossover électrique 

Tesla Model S : l’innovante reine des électriques

Tesla Model S

Avec plus de 1 800 Tesla Model S en circulation sur nos routes à fin 2016, le constructeur californien est la septième voiture électrique la plus vendue en France (793 unités). Désormais déclinée en quatre capacités de batterie (60 kWh, 75 kWh, 90 kWh et 100 kWh), la berline offre jusqu’à 550 km d’autonomie sur une seule charge. Bénéficiant elle aussi d’un bonus « écologique » de 6 000 euros, ses tarifs débutent à 77 200 euros (batterie incluse). Dotée d’une transmission intégrale sur toutes ses configurations (en série ou en option), la berline électrique exécute le 0 à 100 km/h en 2,7 secondes dans sa version la plus performante P100D. En option, elle peut recevoir la fonction de pilotage automatique (conduite semi-autonome). En location avec option d’achat (LOA), la Model S est disponible à partir de 761 euros/mois avec la batterie 60 kWh en configuration propulsion (après un premier loyer de 15 610 euros).

ESSAI – Tesla Model S 90D : d'une redoutable efficacité 

Hyundai IONIQ : nouvelle venue prometteuse

Hyundai IONIQ Electric

Premier modèle électrique du constructeur sud-coréen, la berline 5 places est disponible depuis l’automne 2016 dans des versions hybride et 100 % électrique tandis qu’une déclinaison hybride rechargeable sera prochainement commercialisée. Véhicule unique en son genre, la Hyundai IONIQ embarque dans sa variante Electric une batterie de 28 kWh. Une capacité offrant une autonomie réelle de 170 km sur une seule charge, le tout pour un prix débutant à 26 850 euros (bonus déduit) ou, en leasing, à partir de 255 euros/mois (LLD sur 37 mois et 45 000 km, bonus et super bonus déduit, 1er loyer majoré de 2 500 euros).

ESSAI – Hyundai IONIQ : la conduite autonome à l’épreuve du Strip 

Volkswagen e-Golf : l’électrique qui plaît au froid

Voiture électrique la plus vendue de Norvège, la Volkswagen e-Golf a profité du récent restylage pour s’offrir une nouvelle batterie de 35,7 kWh dont la commercialisation débutera en France au printemps 2017. Une capacité permettant à la berline compacte d’atteindre une autonomie réelle de 200 km sur une seule charge. Une pile Lithium-Ion qui alimente un moteur électrique d’une puissance de 115 ch, une cavalerie qui permet d’exécuter le 0 à 100 km/h en 9,6 secondes. Côté recharge, la Volkswagen électrique conserve son dispositif de charge rapide (40 mn) sur une station publique compatible (200 bornes en France, principalement sur les autoroutes). Si les tarifs de cette version ne sont pas encore connus, ceux de la version non restylée encore au catalogue débutent à 32 190 euros (bonus déduit, batterie incluse).

Volkswagen e-Golf : une nouvelle autonomie de 300 km (toute théorique) 

Nissan e-NV200 : 5 ou 7 places

Second véhicule électrique du constructeur, le Nissan e-NV200 est décliné en versions utilitaire et transport de passagers (ludospace). Baptisée Evalia, cette dernière est disponible en 5 ou 7 places et reprend la chaîne de traction de sa sœur Nissan LEAF. A savoir un moteur électrique développant une puissance de 110 ch alimenté par une batterie Lithium-Ion d’une capacité de 24 kWh. Mais contrairement à la berline compacte, le e-NV200 ne propose pas l’accumulateur de 30 kWh. Offrant une autonomie moyenne de 130 km et reprenant les équipements standard de la LEAF (télématique et charge rapide en 30 mn), le Nissan e-NV200 Evalia se destine d’abord aux collectivités (il est référencé par la centrale d’achat publique UGAP) aux taxis mais aussi aux familles nombreuses. Commercialisé en France à partir de 24 930 euros, le ludospace électrique est disponible avec ou sans location des batteries (dès 88 euros/mois).

Essai Nissan e-NV200 : 7 places pour les taxis 

Opel Ampera-e : l’électrique la plus attendue

Cousine de l’américaine Chevrolet Bolt, la berline compacte Opel Ampera-e à motorisation électrique succédera à l’Ampera au catalogue du Blitz, une berline électrique à prolongateur d’autonomie dont la commercialisation a cessé en 2015. Attendue pour le printemps 2017 en France, la nouvelle voiture électrique du constructeur allemand, filiale de General Motors (GM), suscite beaucoup d’enthousiasme parmi la presse et le public. En témoigne l’excellent accueil qui lui a été réservé au dernier Mondial de Paris. Et pour cause : à un tarif contenu de 33 000 euros (en Norvège), l’Opel Ampera-e est équipé d’une batterie de 60 kWh offrant une autonomie réelle de 380 km sur une seule charge. Un rapport prix/autonomie qui, si les volumes de production sont au rendez-vous, pourrait contribuer à bouleverser le marché du véhicule électrique.

Opel Ampera-e : l'électrique va-t-elle révolutionner le marché ? 

Et les autres …

Développé en partenariat avec Tesla Motors, le Mercedes Classe B 250e est actuellement le seul monospace compact 100 % électrique à être commercialisé en France. Un pays où son prix débute à 35 100 euros, bonus déduit et batterie incluse. Toujours chez le californien, le SUV électrique Tesla Model X est livré sur le Vieux Continent depuis l’été 2016. Sous le capot et dans le plancher, il hérite des motorisations et des batteries de sa sœur Tesla Model S (à l’exception de la 60 kWh). Commercialisé à un tarif élitiste de 97 400 euros (bonus déduit), le Model X est également disponible en leasing (à partir de 914 euros/mois). Enfin, la petite citadine Volkswagen e-up!, premier modèle 100 % électrique de la firme de Wolfsburg, a été restylée en 2016 sans que sa chaîne de traction ne soit modifiée. Commercialisée en France à partir de 21 600 euros (bonus déduit et batterie incluse), la e-up! offre une autonomie de 140 km sur une seule charge.

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.