Superchargeurs : Tesla augmente les frais d’occupation

Publié le 22 septembre 2018 à 09h00 | Mathieu PARAIN | 2 minutes

Pour limiter les stationnements abusifs en fin de charge sur ses Superchargeurs, Tesla a revu les conditions tarifaires de ses frais pour « occupation injustifiée »

Pour limiter les stationnements abusifs en fin de charge sur ses Superchargeurs, Tesla a revu les conditions tarifaires de ses frais pour « occupation injustifiée »

Pour doper le taux d’utilisation de ses bornes de recharge à haute puissance, la firme de Palo Alto a revu sa politique tarifaire concernant les « frais d’occupation injustifiée ». Une mesure instaurée fin 2016 pour éviter les stationnements abusifs sur les Superchargeurs qui, avec la montée en puissance de la Model 3, seront plus sollicités que jamais.


Au Québec, stationner sur une borne de recharge sans être branché - avec ou sans véhicule électrique - s’appelle « vacher » un point de charge. Un comportement irresponsable qui, par inattention ou manque de civisme, est sanctionné par une amende et une mise en fourrière dans la province canadienne. Une pratique que Tesla, dont les Superchargeurs sont privés, veut également bannir en augmentant tout simplement les frais d’occupation injustifiée.

Stationnements abusifs

Mise en œuvre fin 2016, la mesure cible les stationnements abusifs sur les stations de charge du constructeur où certains propriétaires indélicats n’hésitaient pas à laisser leurs Model S ou X branchés ou stationnés, bloquant de fait l’accès à la borne aux autres clients. Avec la montée en puissance de la Model 3 aux États-Unis puis, courant 2019, dans le reste du monde, Tesla a décidé de revoir les conditions tarifaires de ces frais.

Tesla Superchargeurs : la recharge gratuite et illimitée, c’est fini !

Avec un double objectif : celui de doper les taux de rotation et d’utilisation des Superchargeurs et de fluidifier leur accès, surtout aux heures de pointe. Pour ce faire, l’utilisateur du service est notifié sur son smartphone de la fin imminente de la charge de son véhicule. Lorsque la session se termine, il dispose de 5 minutes pour débrancher et déplacer son véhicule.

 

De 40 à 80 cents la minute

Jusqu’alors, les frais pour « occupation injustifiée » s’élevaient à 35 cents d’euros la minute. Désormais, il en coûtera 40 cents en Europe lorsque la station de charge est occupée à moins de 50 %, 80 cents la minute si le taux d’occupation est supérieur. Plafonné à 50 euros, le dispositif sanctionne également les clients de la première heure qui bénéficient d’un accès gratuit et illimité aux bornes de charge à haute puissance blanche et rouge.

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.