Superchargeurs : en Europe, Tesla compte plus de 400 bornes de recharge rapide

Publié le 29 juin 2018 à 11h00 | Mathieu PARAIN | 2 minutes

En Europe, Tesla a installé plus de 3 500 bornes de recharge rapide, dont 500 en France

En Europe, Tesla a installé plus de 3 500 bornes de recharge rapide, dont 500 en France

VIDEO – Tesla annonce avoir déployé plus de 400 stations de charge rapide pour ses véhicules électriques. En France, on ne dénombre pas moins de 63 stations rassemblant plus de 500 Superchargers.


A ce jour, plus de 400 stations de charge rapide Tesla sont opérationnelles à travers l’Europe. Un réseau qui rassemble plus de 3 500 bornes de recharge – ou Superchargeurs – capables de délivrer jusqu’à 120 kW de puissance et qui, en 30 minutes, offrent l’équivalent de 250 km d’autonomie aux Model S et X. Une infrastructure qui profite aux longs trajets, le constructeur californien ayant comptabilisé plus de 70 000 parcours transfrontaliers en 2017.

 

3 500 Superchargeurs en Europe

Quelques jours seulement après l’annonce des 10 021 Superchargeurs répartis sur 1 261 stations à travers la planète, Tesla confirme avoir franchi un nouveau cap sur le Vieux Continent. « Ces 12 derniers mois, Tesla a ouvert en moyenne 8 sites par mois en Europe », se félicite la marque. « Alors qu’en 2013, le réseau s’étendait sur 5 pays, ce sont maintenant 23 pays dans lesquels les propriétaires de Tesla peuvent recharger leur véhicule ».

 

Agrandissement des stations existantes

En France, les clients bénéficient d’un total de 500 bornes de recharge réparties sur 63 stations. Et à l’image des stations les plus fréquentées des Pays-Bas et de Norvège où les embouteillages aux heures de pointe ne sont pas rares, les installations hexagonales verront progressivement croître le nombre de leurs Superchargeurs. A Beaune et à Senlis, les effectifs respectifs sont ainsi passés de 8 à 12 et de 16 à 18.

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.