Pour accélérer les livraisons, Tesla va construire ses propres semi-remorques

Publié le 03 octobre 2018 à 13h00 | La rédaction | 2 minutes

Confronté à un manque de transporteurs pour acheminer ses Model 3 à travers les États-Unis, Tesla a démarré la construction de semi-remorques (crédits : Jason Lewis, Twitter)

Confronté à un manque de transporteurs pour acheminer ses Model 3 à travers les États-Unis, Tesla a démarré la construction de semi-remorques (crédits : Jason Lewis, Twitter)

Confronté à de sérieuses difficultés au niveau de la distribution de ses véhicules électriques, le DG de Tesla semble avoir trouver encore une fois la bonne parade. Outre l’initiative de livrer la Model 3 directement au domicile ou au bureau de ses propriétaires, Elon Musk a annoncé sur Twitter qu’il va construire ses propres camions de transport pour aller plus vite.

Après des mois de difficultés au niveau de la production de sa Model 3, Tesla a enfin pu atteindre fin juin son objectif de fabriquer 5 000 unités par semaine promis depuis des mois. Elon Musk, le fondateur de l’entreprise avait également indiqué que son entreprise commencerait à produire 6 000 voitures hebdomadaires dans les tous prochains mois. Aujourd’hui, la cadence ne cesse d’augmenter, ce qui met la société américaine face à de nouvelles difficultés.

Début septembre, Musk a reconnu que la société était confrontée à plus de problèmes logistiques que de retards de production. Et à l’approche de la fin du troisième trimestre de l’année, période à laquelle la firme américaine a publié des résultats en forte hausse, Tesla a mis tout en œuvre pour accélérer les livraisons.

Avec une production record, Tesla sur le point d’être rentable

En plus du service de livraison à domicile

Répondant à un client qui se plaignait fin septembre du délai de livraison de sa familiale électrique Model 3, l'homme à la tête de l’entreprise a avancé une solution radicale sur Twitter le 24 septembre. « Mes excuses, nous sommes en train d’améliorer notre logistique, mais devons faire face à un manque de transporteurs. Nous allons commencer à construire nos propres camions ce week-end pour diminuer l’attente », a-t-il promis. Pour l’heure, aucune information sur ce futur camion transporteur n’a encore été annoncée par le dirigeant d’origine sud-africaine.

Dans cet objectif de désengorger ses centres livraisons, l’entreprise de la Silicon Valley vient également de mettre au point un nouveau service de livraison à domicile baptisé Tesla Direct. Il s’agit d’un « service gratuit à domicile ou au bureau. Une opportunité enthousiasmante [de se voir remettre les clés] du véhicule plus tôt sans avoir à se déplacer », souligne la marque.