États-Unis : Daimler présente deux poids-lourds électriques pour concurrencer Volkswagen

Publié le 07 juin 2018 à 15h00 | Fabrice SPATH | 2 minutes

La division poids-lourd du groupe Daimler vient de présenter deux camions électriques offrant jusqu’à 370 km d’autonomie

La division poids-lourd du groupe Daimler vient de présenter deux camions électriques offrant jusqu’à 370 km d’autonomie

Numéro 1 américain des poids-lourds de classe 8, Daimler Trucks vient de présenter deux semi-remorques Freightliner électriques. Baptisés eCascadia et eM2 106 et offrant jusqu’à 370 km d’autonomie, les deux produits répondent à la concurrence initiée aux États-Unis par Navistar-Volkswagen et, dans une moindre mesure, par le Semi de Tesla.


Il y a tout juste un an, Marc Llistosella, alors patron de la branche Asie de Daimler Trucks, affirmait que son groupe ne craignait pas la venue de Tesla sur le marché du poids-lourd électrique. Un marché dont les promesses de croissance nourrissent d’ambitieuses stratégies chez les constructeurs. A commencer par Volkswagen et son partenaire Navistar dont le premier camion « zéro émission » sera commercialisé en 2020. En Europe, Volvo Trucks et sa filiale Renault Trucks s’apprêtent également à produire en série leurs premiers modèles, et ce dès l’an prochain.

Camions électriques Daimler Trucks 

Fuso eCanter, Mercedes eActros, …

Numéro 1 des ventes de poids-lourds de classe 8 outre-Atlantique, Daimler Trucks et ses 5 marques – Mercedes Trucks, Freightliner Trucks, Mitsubishi Fuso, Western Star et BharatBenz – investira 500 millions d’euros d’ici la fin de la décennie dans son programme électrique. Outre le Fuso eCanter dont les livraisons ont démarré en fin d’année dernière, le groupe commercialisera une version « zéro émission » du Mercedes Actros. Aux USA, la marque Freightliner produira en série à l’horizon 2021 deux modèles basés sur des poids-lourds existants à motorisations diesel.

  

Jusqu’à 550 kWh d’énergie embarquée

Présenté hier mercredi au siège nord-américain du groupe à Portland (Oregon), le premier baptisé eCascadia est un 36 tonnes doté d’une puissance de 730 ch et d’une batterie d’une capacité de 550 kWh (vs 100 kWh sur la Tesla Model S P100D). Une énergie embarquée qui permet à ce véhicule destiné à la distribution régionale de réaliser jusqu’à 400 km sur une seule charge qui peut être réalisée en seulement 90 minutes (à 80 %).

Réservé à la distribution locale et aux livraisons du dernier kilomètre, le second baptisé eM2 106 embarque une batterie de 325 kWh pour une autonomie de 370 km et une puissance maximale de 480 ch. Deux véhicules qui seront produits en petite série dès cette année et qui seront testés par une poignée de clients triés sur le volet. L’ouverture du carnet de commandes est attendue trois ans plus tard.

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.