Daimler : le plus grand constructeur de camions prend le virage de l’électrique

Publié le 05 avril 2018 à 17h00 | Mathieu PARAIN | 3 minutes

Menacé par Tesla, Daimler s’apprête à investir 2,6 milliards d’euros dans sa division poids-lourds

Menacé par Tesla, Daimler s’apprête à investir 2,6 milliards d’euros dans sa division poids-lourds

Le groupe Daimler a récemment annoncé son intention d’investir 2,6 milliards d'euros dans sa division poids-lourds. Objectif : produire des camions électriques en série à partir de 2021.


Daimler a annoncé son intention de consacrer 2,6 milliards d'euros d’investissements en R&D pour sa division de poids-lourds d'ici 2019, dans le cadre de ses efforts pour produire des camions électriques en série à partir de 2021. « En 2018 et 2019, Daimler Trucks investira approximativement 1,3 milliard d'euros chaque année en recherche et développement », a précisé le constructeur dans un communiqué. L’accent sera également mis sur le développement des technologies liées à la connectivité et à la conduite autonome et électrique, a-t-il ajouté.

 

Daimler menacé par l’arrivée de l’électrique

Mercedes-Benz, la marque phare de Daimler, est par ailleurs en train de tester en conditions réelles son poids-lourd 100 % électrique eActros qui est équipé de onze blocs de piles et deux moteurs d'entraînement, et dont l’autonomie peut atteindre jusqu'à 200 km sur une seule charge. Les essais dureront jusqu’en 2020 et permettront notamment de savoir si ces véhicules à très faibles émissions polluantes sont réellement en mesure de remplacer leurs équivalents diesel.

Le constructeur à l’étoile, surtout connu pour ses voitures de luxe, est également le plus important constructeur de camions au monde. Toutefois, cette position est de plus en plus menacée par l’arrivée de la technologie électrique, notamment celle produite par le californien Tesla qui possède une certaine avance technique dans le domaine. L’an passé, l’entreprise de Palo Alto a lancé son modèle de poids-lourd Tesla Semi, dont les performances annoncées paraissent hors-normes : autonomie maximale de 800 km, coefficient de pénétration dans l’air deux fois moins élevé qu’un camion diesel équivalent (Cx de 0,36), mais aussi capacité de grimper des côtes à 5 % à plus de 100 km/h, là où la concurrence est limitée à 75 km/h.

Daimler investit le secteur des camions électriques 

Temps de charge : entre 3 et 11 heures de charge

L'e-Actros sera disponible en deux versions avec un poids total de 18 tonnes et 26 tonnes. Ils mettront 3 à 11 heures pour charger. La demande de masse pour ces véhicules aura toutefois besoin de temps pour s'imposer, a indiqué Daimler. Qui ajoute, prudent : « Nous ne savons pas exactement comment les batteries des camions réagiront après 4 à 5 ans d'utilisation, c'est très complexe. »

Outre Tesla, d'autres constructeurs comme Volvo Trucks travaillent aussi sur de nouvelles chaines de traction électrique pour les poids-lourds. Dès 2019, ce dernier va lancer la commercialisation de ses véhicules « zéro émission » en Europe, véhicules qui seront destinés au transport de marchandises en milieu urbain.

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.