Volvo FL : un premier camion électrique « Made in France »

Publié le 14 mai 2018 à 09h00 | Mathieu PARAIN | 3 minutes

Premier camion électrique de série du constructeur, le FL peut accueillir jusqu’à 6 batteries (300 kWh) offrant jusqu’à 300 km d’autonomie

Premier camion électrique de série du constructeur, le FL peut accueillir jusqu’à 6 batteries (300 kWh) offrant jusqu’à 300 km d’autonomie

Volvo Trucks a présenté le mois dernier dans la ville de Göteborg, en Suède, son premier camion tout électrique. Un poids-lourd destiné à des applications urbaines, notamment la distribution de marchandises et la collecte des ordures ménagères.

C’est finalement sur ses terres suédoises, le 12 avril dernier, que Volvo Trucks a choisi de révéler en première mondiale son tout premier camion « zéro émission ». « Nous sommes extrêmement fiers d’être le premier des grands constructeurs mondiaux à présenter un véhicule 100 % électrique prêt à être commercialisé et utilisé en conditions réelles », a déclaré Claes Nilsson, le président de la marque scandinave, à l’occasion du dévoilement du véhicule, baptisé « FL Electric », sur la place Götaplatsen, l’un des hauts lieux culturels de la cité de Göteborg.

« Avec ce nouveau modèle, nous permettons aux villes soucieuses d’un développement urbain durable de bénéficier des avantages de l’électrification du transport par poids-lourds », a-t-il avancé. Au-delà de l’impact sur la qualité de l’air de son poids-lourd électrique, le constructeur a souhaité mettre en avant le faible niveau sonore de celui-ci, une caractéristique qui devrait lui permettre d’être utilisé de nuit. « En étant plus silencieux, ces véhicules pourront être utilisés tôt le matin ou dans la soirée, voire la nuit », confirme Ann-Sofie Hermansson, la maire de Göteborg. Et d’ajouter que « cela aura un effet positif sur la congestion des villes ».

 

Autonomie maximale de 300 km

Equipé de deux à six batteries, le FL Electric affiche une autonomie maximale de 300 kilomètres pour un PTAC de 16 tonnes. Côté chaîne cinématique, le camion reprend plusieurs éléments du Volvo 7900, notamment le moteur électrique de 185 kW/425 Nm et la transmission automatique à deux vitesses de celui-ci. Une transmission automatique qui a été toutefois améliorée afin de réduire le niveau sonore du poids-lourd et lui faire gagner en agrément de conduite, aussi bien à faible vitesse qu’à vitesse élevée.

Pour la partie énergétique, le FL Electric hérite également des batteries li-ion du 7900 dont la capacité oscille entre 100 et 300 kWh. Pour les recharger, il est possible de brancher le véhicule sur un adaptateur secteur (22 kW) ou sur une station de recharge rapide standard de type CCS/Combo 2 (jusqu’à 150 kW). Volvo Trucks annonce par ailleurs une durée de charge d’une à deux heures pour six packs batterie vides (300 kWh) avec une station de recharge rapide. Il faudra toutefois compter jusqu’à dix heures pour une recharge de nuit avec un adaptateur secteur.

Volvo FL Electric 

Production française

Les ventes du FL Electric devraient débuter en 2019, avec une production basée en France, sur le site Renault Trucks – qui appartient à Volvo – de Blainville-sur-Orne dans le Calvados. Quid du prix ? Sans donner un chiffre précis, Claes Nilsson admet que celui-ci reste aujourd’hui « nettement plus élevé » que celui d’un camion diesel. Mais, ajoute-t-il, « grâce à des coûts d’exploitation largement inférieurs et à la baisse du coût des batteries, nous nous attendons à ce que le camion électrique devienne compétitif à moyen terme. » L’écart de coût entre les solutions électrique et diesel pourrait se tasser à l’horizon 2025, selon Tobias Bergman, manager en charge des systèmes de transmission alternatifs chez Volvo Trucks.

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.