Tesla : la fronde des actionnaires pour un conseil indépendant

Publié le 19 avril 2017 à 17h00 | La rédaction | 3 minutes

Pour contrecarrer la mainmise d’Elon Musk sur le conseil d’administration de Tesla, de puissants actionnaires appellent à la nomination de deux administrateurs indépendants

Pour contrecarrer la mainmise d’Elon Musk sur le conseil d’administration de Tesla, de puissants actionnaires appellent à la nomination de deux administrateurs indépendants

Des actionnaires mécontents demandent à Elon Musk de modifier la composition du conseil d’administration de Tesla. Un conseil qui, selon eux, est sous l’emprise totale du charismatique patron.

 

Une exigence d’indépendance

La majorité écrasante des membres du conseil d’administration de Tesla est constituée par de proches alliés et anciens collaborateurs d’Elon Musk, son fondateur et PDG actuel. Un déséquilibre bien trop marqué qui ne plaît pas à certains investisseurs qui détiennent des actions dans le groupe. Ces derniers réclament ainsi depuis plusieurs mois la nomination de deux administrateurs indépendants pour tenter de faire contrepoids à la supposée mainmise de M. Musk sur le conseil. Ces nouveaux administrateurs ne doivent avoir « ni relations personnelles ni professionnelles passées avec Elon Musk », précisent ces investisseurs méfiants dans le nouveau communiqué qu’ils ont publié mercredi 10 avril.

Tesla : livraisons record sur le premier trimestre 2017 

De puissants fonds de pension à la manœuvre

Les actionnaires qui souhaitent modifier la composition du conseil d’administration de Tesla sont des puissants fonds de pension américains qui comptent entre autres les fonds de l’Etat du Connecticut et de la ville de New-York, mais aussi le richissime fonds d’investissement CtW. « Nous devons faire faire des annonces sur l’ajout de nouveaux administrateurs bientôt », s’est contenté de répondre le porte-parole de Tesla quelque temps après la parution du communiqué des actionnaires contrariés. Outre Elon Musk, le conseil d’administration actuel de Tesla est composé de quatre anciens proches collaborateurs de celui-ci, ainsi que de son frère Kimbal Musk et de Robyn Denholm, vice-président du groupe public de télécommunications australien Telstra.  Seul M. Denholm peut être considéré comme n’ayant pas eu de vécu commun très important avec Elon Musk par le passé.

Tesla Model 3 : les 5 dernières choses à savoir 

Un potentiel de croissance qui aiguise les appétits

Le prochain lancement de la Model 3, la première berline électrique grand public de Tesla, aiguise l’appétit des actionnaires. Si la Model 3, dont le prix d’accès ne devrait pas dépasser 35 000 dollars, devient effectivement le best-seller de la marque américaine, la firme de Palo Alto entrera véritablement dans la cour des grands constructeurs automobiles. A ce jour, plus de 400 000 véhicules ont été pré-réservés par des particuliers ou des entreprises. Une nouvelle manne financière qui contribuera à la bonne santé de la société créée en 2003 au cœur de la Silicon Valley et dont les actionnaires ont bien compris les enjeux en termes de retours sur investissement. Les bons résultats se succédant, la valorisation boursière dépasse maintenant celle de Ford et est brièvement passée devant General Motors à Wall Street.