Nikola : déjà 30 000 précommandes pour ses camions à hydrogène

Publié le 17 avril 2018 à 09h00 | Mathieu PARAIN | 3 minutes

Pour marquer sa différence avec Tesla, la start-up Nikola Motor remboursera tous les dépôts de garantie liés aux précommandes de ses camions à hydrogène

Pour marquer sa différence avec Tesla, la start-up Nikola Motor remboursera tous les dépôts de garantie liés aux précommandes de ses camions à hydrogène

Le constructeur américain de poids-lourds Nikola vient d’annoncer qu’il allait rembourser tous les dépôts de garantie des clients ayant signé une précommande pour ses véhicules à hydrogène. Au total, la start-up aurait enregistré plus de 30 000 précommandes pour une valeur de 8 milliards de dollars.

 

Nikola vs Tesla. Alors que son rival Tesla continue d’être enlisé dans des difficultés de trésorerie liées notamment à la production de sa berline à large diffusion Model 3, le constructeur de poids-lourds Nikola a décidé de rembourser tous les dépôts de garantie des clients ayant signé une précommande pour ses véhicules à hydrogène. « Toutes les réservations seront remboursées à 100 % », a indiqué le fabricant basé à Salt Lake City dans un communiqué au ton ouvertement sarcastique.

Sarcastique, Nikola ne se prive pas en effet d’égratigner une fois encore son concurrent de Palo Alto. « Nous voulons que tout le monde sache que nous n'avons jamais utilisé un dollar de dépôt pour faire fonctionner notre entreprise comme le font d'autres sociétés », a-t-il ainsi déclaré. La référence aux « autres sociétés » vise ici clairement Tesla, qui demande le versement d’un acompte de 20 000 dollars pour son camion électrique Semi.

 

Valeur des précommandes supérieure à 8 milliards

Nikola, qui travaille à la production de deux semi-remorques de classe 8, le Nikola One et le Nikola Two, pour concurrencer la Semi de Tesla, a rencontré ces derniers mois quelques signes de succès. Selon la compagnie originaire de l’Utah, les 7 000 précommandes qu’elle a reçues en 2016 pour ses deux modèles à pile à combustible auraient récemment augmenté de manière significative – jusqu’à 30 000 –, soit des précommandes d’une valeur totale dépassant les 8 milliards de dollars.

Si Nikola est sur une pente ascendante, il n’en demeure pas moins qu’il doit encore prouver la pérennité de son projet : montrer des prototypes opérationnels de ses véhicules et, surtout, mettre en place le réseau de production et distribution d’hydrogène qui va les soutenir. Ce second point est particulièrement crucial pour tous les constructeurs qui misent sur la technologie de la pile à combustible.

5,5 millions pour de nouvelles stations de ravitaillement

Sans doute galvanisé par sa situation actuelle, Nikola a aussi décidé de passer une commande supplémentaire de 5,5 millions de dollars pour des stations de ravitaillement en hydrogène auprès de la compagnie Nel Hydrogen. La première commande, qui a eu lieu novembre dernier, concernait deux stations de démonstration de ravitaillement en hydrogène d’une valeur de 3,5 millions de dollars. Pour rappel, Nikola vise une mise en production en série de la Nikola One en 2020.

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.