Volkswagen : sa nouvelle batterie livre ses premiers secrets

Publié le 26 septembre 2018 à 07h00 | Fabrice SPATH | 4 minutes

Déclinée en trois capacités de 48, 62 et 84 kWh, la batterie installée sur les futures électriques de Volkswagen offrira jusqu’à 550 km d’autonomie

Déclinée en trois capacités de 48, 62 et 84 kWh, la batterie installée sur les futures électriques de Volkswagen offrira jusqu’à 550 km d’autonomie

Basé sur la plateforme MEB, le premier véhicule électrique de la famille I.D. inaugurera fin 2019 une batterie Lithium-Ion à la chimie profondément retravaillée. Déclinée en trois capacités de 48, 62 et 84 kWh, l’accumulateur à refroidissement liquide verra progressivement sa densité énergétique être améliorée de 25 % d’ici 2025. Premiers éléments recueillis la semaine passée à Dresde.


Dans le cadre de la première phase de sa stratégie Roadmap E destinée à électrifier la totalité de ses 300 modèles d’ici 2030, le groupe Volkswagen produira 10 millions de véhicules 100 % électriques qui reposeront sur la plateforme MEB (Modular Elektro Baukasten). Une nouvelle base technique dédiée à la mobilité électrique et qui, pour la marque VW, se traduira par le lancement au dernier trimestre de 2019 de la version de série du concept I.D. La berline compacte inaugurera la création de la famille I.D. qui comptera 4 membres d’ici 2022.

 

Économies d’échelle

Assemblées sur le site allemand de Zwickau (Saxe), les véhicules seront alimentés en batteries par l’usine de Braunschweig (Basse-Saxe) qui assemble déjà des accumulateurs - notamment pour les e-Golf et Passat GTE - et dont la capacité de production atteindra 500 000 unités par an. Deux sites qui, avec Kassel spécialisé dans les rotors des moteurs électriques, bénéficieront d’un investissement de 1,3 milliard d’euros.

Commercialisée à partir de 25 000 euros (hors aides), la famille I.D. sonnera le coup d’envoi d’une production de véhicules électriques en masse, source d’économies d’échelle. Thomas Ulbrich, membre du conseil d’administration en charge du programme e-Mobility pour la marque, table sur des économies équivalentes à 35 %. Mais la baisse des coûts - gage de rentabilité - n’est pas le seul cheval de bataille pour la firme de Wolfsburg.

Batterie électrique Volkswagen 

Trois capacités de batteries

D’ici 2025, M. Ulbrich et ses ingénieurs pensent améliorer la densité énergétique des batteries d’environ 25 %. Un gain qui profitera notamment au poids qui, pour un accumulateur de taille identique à la précédente génération, embarquera davantage d’énergie. La pile Lithium-Ion de la future I.D. initiera véritablement cette tendance avec un poids inférieur à celle actuellement installée dans l’e-Golf (323 kg pour 35,8 kWh) pour une capacité énergétique supérieure de 30 %.

Dans les pas de Tesla ou de Hyundai qui proposent leurs modèles avec deux capacités de batteries, Volkswagen déclinera la sienne en trois capacités de 48 kWh, 62 kWh et 84 kWh. De quoi offrir respectivement une autonomie de 330, 430 et 550 km selon le cycle WLTP proche des conditions réelles d’utilisation. Le premier pack comptera 3 modules, le second 7 tandis que le troisième devrait disposer de 12 modules dont chacun renfermera 24 cellules ensachées (LG Chem) ou prismatiques (Samsung SDI).

"Electric For All" : Volkswagen veut des électriques abordables et à très large diffusion 

Capacité utile et charge rapide

À refroidissement liquide, la batterie implantée dans le plancher disposera d’une capacité utile d’environ 80 %, soit 38,4 kWh réellement disponibles pour le client sur le plus petit format. Un chiffre qui, associé à l’autonomie revendiquée WLTP de 330 km, est synonyme d’une consommation énergétique inférieure au Hyundai Kona Electric (14,3 kWh / 100 km en cycle mixte WLTP) qui embarque une pile de 39,2 kWh (utiles) pour une autonomie WLTP de 312 km.

Selon le Dr Holger Manz, l’ingénieur à la tête du développement des systèmes haute tension chez Volkswagen, cette marge de 20 % écartera tout risque de dégradation de la batterie lors des recharges à haute puissance. Un dispositif qui sera limité à 100 kW sur les deux premières tailles de batteries pour grimper à 125 kW sur la 84 kWh. Et l’ancien directeur des systèmes de batteries du site de Braunschweig de préciser que les charges de 150 kW et au-delà seront réservées aux marques premiums du groupe, à commencer par les Audi e-tron et Porsche Taycan.

Galerie de photos

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.