Autopilot : Tesla fait tester une version totalement autonome à ses salariés

Publié le 09 octobre 2018 à 15h00 | La rédaction | 2 minutes

Pour tester une version entièrement autonome de son Autopilot, Tesla fait appel à ses salariés qui joueront le rôle de bêta testeurs

Pour tester une version entièrement autonome de son Autopilot, Tesla fait appel à ses salariés qui joueront le rôle de bêta testeurs

Dans le but d’améliorer sa technologie de pilotage automatique, Elon Musk a lancé un appel aux volontaires en interne pour tester une version 100 % autonome de son Autopilot. Une offre valable pour 100 à 200 personnes qui devront s’engager à partager de 300 à 400 heures de conduite avec l’entreprise.


Depuis sa création en 2003, le constructeur ne cesse de faire parler de lui, multipliant les annonces, innovations et lancements. Si récemment, l’entreprise américaine a fait le buzz après que Elon Musk ait été forcé de démissionner du poste de président de son conseil d’administration et de payer une amende de 20 millions de dollars, aujourd’hui Bloomberg révèle une toute autre information concernant la société.

Une information qui rend public un mail dans lequel le patron d’origine sud-africaine demande à ses employés de participer à un programme leur permettant de devenir des bêta-testeurs d’une version complètement autonome de son Autopilot. Une version du logiciel de gestion de la conduite capable de contrôler la voiture en toute circonstance sans aucune intervention humaine.

Conduite autonome : le système Tesla Autopilot est-il dangereux ?

300 à 400 heures de conduite

Dans son mail, Musk annonce que celles et ceux qui se plieraient aux conditions de ces phases de tests seront dûment récompensés. Ils auront notamment droit à une réduction de 8 000 dollars sur l’option conduite autonome quand elle sera disponible ainsi qu’un intérieur premium en cas d’acquisition d’un nouveau véhicule.

Le nombre de places sera limité à seulement 100 à 200 personnes qui envisagent d’acheter une Tesla. « Ce sera la règle des premiers arrivés, premiers servis », indique le patron de la marque. « Au regard de l’excitation qui entoure la technologie, je m’attends à ce que toutes les places soient prises d’ici demain 12h ou 13 h », avait indiqué Musk le 28 septembre dernier. Pour être éligibles aux récompenses, les intéressés devront s’engager à partager avec l’entreprise 300 à 400 heures de conduite réalisées avant la fin de l’année.