VIDEO - Renault : son premier crossover électrique … réservé à la Chine

Publié le 01 octobre 2018 à 21h00 | Fabrice SPATH | 3 minutes

Dotée d’une batterie d’environ 25 kWh, le Renault K-ZE sera produit et commercialisé en Chine l’an prochain

Dotée d’une batterie d’environ 25 kWh, le Renault K-ZE sera produit et commercialisé en Chine l’an prochain

NOUVEAUTÉ - Baptisé K-ZE, le premier crossover électrique du Losange sera produit et commercialisé en Chine. Premier marché mondial pour les véhicules à très faibles émissions polluantes, le pays s’apprête à introduire des quotas de vente. En Europe où 30 % des ventes portent sur des SUV, les automobilistes devront s’armer de patience.


Discret sur les nouveautés et concepts à motorisations électrifiées présentés lors de la 88e édition du Mondial de l’Automobile de Paris (du 4 au 14 octobre), le constructeur de Boulogne-Billancourt multiplie les révélations à la veille des journées presse. A commencer par les tant attendues versions hybrides rechargeables de la compacte Mégane et du crossover Captur qui, près de sept ans après les lancements de l’Audi e-tron Sportback puis de sa cousine Volkswagen Golf GTE, seront commercialisées en 2020. La même année sera mise sur le marché une déclinaison hybride conventionnelle de la citadine Clio.

 

Microcitadine aux allures de crossover

Une offensive hybride qui s’accompagne d’un tout nouveau modèle 100 % électrique. Leader depuis 4 ans sur le marché des voitures « zéro émission » en Europe, le constructeur français se lance à l’assaut du marché chinois frappé dès l’an prochain par des quotas de vente. Pour répondre à la réglementation mais aussi au plus grand marché mondial pour ce type de véhicules, Renault y commercialisera l’an prochain le K-ZE.

Une micro-citadine (segment A) qui, avec son châssis surélevé et ses protections en plastique, ressemble à un petit crossover. Là on l’attendait sur un Kwid électrifié, le Losange surprend avec un modèle au design et au tarif attractifs. Discret sur les spécifications techniques, Carlos Ghosn a confié ce soir au travers d’une conférence de presse que son cinquième modèle électrique offrira une autonomie de 250 km selon l’archaïque cycle d’homologation NEDC. Soit environ 170 km en conditions réelles d’utilisation.

Renault ZOE : une success story qui dure depuis 5 ans déjà 

Production et vente chinoises

Après le quadricycle Twizy, l’utilitaire Kangoo Z.E., la berline tricorps Fluence Z.E. - arrêtée en Europe, elle poursuit sa carrière sous le label Samsung en Corée - et la citadine ZOE, Renault élargit sa gamme « zéro émission » avec un crossover. Une carrosserie qui, en Europe, représente un tiers des immatriculations de véhicules neufs et près de la moitié en Chine. Cette spécificité du marché chinois combinée à la mise en place de quotas ont motivé la décision du groupe de donner la priorité à l’ex Empire du Milieu.

Si Carlos Ghosn a évoqué une future carrière internationale du K-ZE et assuré que sa conception a été réalisée pour correspondre aux attentes et surtout aux normes européennes, il n’en demeure pas moins que la production sera localisée en Chine via e-GT Energy Automotive Co, co-entreprise créée avec Dongfeng Motor et Nissan. En attendant une hypothétique importation ou production française, le sud-coréen Hyundai Kona reste l’unique offre sur le marché des petits crossovers électriques.

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.