Renault : ses Mégane et Captur seront hybrides rechargeables en 2020

Publié le 01 octobre 2018 à 19h00 | Mathieu PARAIN | 2 minutes

Commercialisées en 2020, les versions hybrides rechargeables des Mégane et Captur bénéficieront de la nouvelle technologie e-Tech développée par Renault

Commercialisées en 2020, les versions hybrides rechargeables des Mégane et Captur bénéficieront de la nouvelle technologie e-Tech développée par Renault

NOUVEAUTÉS - En amont du Mondial de l’Automobile de Paris, le constructeur annonce l’électrification de ses Mégane et Captur. Lancées courant 2020, les versions hybrides rechargeables essence-électrique embarqueront la technologie e-Tech développée par le Technocentre.


Il y a moins de deux semaines, nous vous révélions ici-même que la firme de Boulogne-Billancourt s’active au développement de plusieurs modèles hybrides essence-électrique à batteries rechargeables sur une source d’énergie externe (prise domestique ou borne). Lors d’une conférence de presse qu’a tenue Renault cet après-midi, son PDG Carlos Ghosn a révélé que sa berline compacte Mégane et son crossover Captur bénéficieraient d’une telle motorisation.

Hybride rechargeable : Renault prépare plusieurs modèles essence-électrique 

Demande du marché et normes antipollution

Si le patron de l’Alliance a été avare en détails techniques, il a tout de même confié que ces véhicules seront commercialisés courant 2020 et reposeront sur la technologie e-Tech. Un système dont Renault revendique la paternité et dont la batterie Lithium-Ion développe une capacité utile de 9,8 kWh pour une autonomie réelle d'environ 50 km en mode "zéro émission". En parallèle, l’industriel français a également confirmé que la citadine Clio bénéficierait également d’une hybridation dès l’an prochain, sans plus de détails.

Après le concept Eolab dévoilé il y a tout juste quatre ans au salon de Paris, Renault s’est toujours opposé à commercialiser cette technologie, estimant que son coût élevé n’était pas encore en phase avec sa gamme tarifaire. Force est de constater que les normes antipollution associées à une demande croissante du marché ont fait changer d’avis la direction qui a engagé l’essentiel de ses forces dans une gamme 100 % électrique qui a permis au constructeur de se maintenir pendant 4 ans en tête des ventes « zéro émission » en Europe.

Galerie de photos

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.