En Norvège, Tesla est à nouveau accusé de publicité mensongère

Publié le 17 janvier 2018 à 11h00 | La rédaction | 2 minutes

Après un premier accord amiable en 2016, un nouveau groupe de propriétaires norvégien de Tesla Model S attaque en justice le constructeur américain

Après un premier accord amiable en 2016, un nouveau groupe de propriétaires norvégien de Tesla Model S attaque en justice le constructeur américain

Tesla se trouve à nouveau en mauvaise posture en Norvège. La marque californienne spécialisée dans les véhicules électriques premium est accusée de publicité mensongère sur le plus grand marché automobile à très faibles émissions d'Europe.

Près de 80 propriétaires norvégiens de modèles Tesla ont attaqué en justice le constructeur pour publicité mensongère. À en croire le journal norvégien Dagens Naeringsliv qui a rapporté l’affaire, ces derniers jugent que leurs Tesla S P85D n'affichent pas les performances promises par la marque. Selon eux, les berlines électriques ne développeraient qu’une puissance de 469 ch contre les 700 ch annoncés à la commercialisation du véhicule.

Premières accusations en 2016

Un fait qui rappelle celui de 2016 où 133 automobilistes norvégiens estimaient que leurs Model S P85D n’avaient pas les caractéristiques avancées par la firme de Palo Alto. « C’est le même genre d’affaires que celle qui a fini sur un compromis la dernière fois », a déclaré l’avocat des plaignants, Christoffer Falkeid, au journal norvégien DN. « Cela porte sur la puissance de la voiture et des erreurs dans le marketing et dans le processus de vente, mais je ne veux pas évoquer de somme », a-t-il ajouté. En effet en décembre 2016, ces 133 automobilistes norvégiens avaient trouvé un accord avec Tesla qui avait consenti à les dédommager en leur versant la somme de 65 000 couronnes (soit environ 7 260 euros) ou en leur fournissant de nouveaux équipements.

Vers un accord à l’amiable

En ce début d’année, les 80 propriétaires réclament les mêmes compensations. Selon la même source, cette baisse de puissance a été voulue par le constructeur lui-même, en raison de l’endurance de la batterie qui ne pouvait pas fournir suffisamment d’énergie pour atteindre la puissance maximale du véhicule. La même source annonce par ailleurs qu'un second groupe de 38 personnes aurait lui aussi intenté une action contre Tesla l’automne dernier. Contacté par l'AFP, Tesla s'est refusé à tout commentaire. En l'absence d'un accord dans les prochaines semaines, la plainte au civil sera examinée en avril par le tribunal d'Oslo. Avec 8 465 Model S et X commercialisés l’an passé, la Norvège est le principal marché européen pour Tesla.

Galerie de photos