Au CES, Magna fait drifter la Tesla Model S avec aisance (+vidéo)

Publié le 09 janvier 2018 à 15h00 | La rédaction | 2 minutes

La technologie développée par Magna permet à la berline de mieux négocier les virages, y compris sur route détrempée et sur neige

La technologie développée par Magna permet à la berline de mieux négocier les virages, y compris sur route détrempée et sur neige

Si actuellement la version de série de la Tesla Model S est uniquement équipée de deux moteurs électriques installés sur chaque essieu, le sous-traitant automobile canadien Magna lui a flanquée un troisième moteur à l’arrière. Une nouvelle technologie que Magna présente au CES de Las Vegas.

 

Pas de puissance supplémentaire …

Dans sa configuration standard, la Tesla Model S est équipée d’une chaîne de traction composée de deux moteurs électriques installés sur chaque essieu. Une double motorisation qui procure à la berline des performances exceptionnelles, notamment en termes d’accélération et de maniabilité. Exceptionnelles certes, mais pas assez pour l’équipementier canadien Magna. Depuis quelques mois, l’entreprise s’affaire en effet à la préparation d’une Model S à triple motorisation. Un bloc posé sur l’essieu avant, deux autres installés sur le train arrière. Ils revendiquent chacun une puissance de 140 kW, soit une cavalerie maximale de 420 kW, combinés à une transmission à réducteur à une seule vitesse. Il n'est donc pas question de puissance supplémentaire. Une nouvelle architecture que ses ingénieurs ont baptisées « système etelligentDrive » et que la marque présente en ce moment au CES de Las Vegas, la grand-messe de l’électronique grand public.

… mais une plus grande maniabilité

Avec ce dispositif inédit, Magna prétend que la tenue de route est grandement améliorée. La voiture négocie mieux les virages les plus difficiles, même à vitesse élevée grâce à l’effet « Torque Vectoring ». Un effet qui permet de faire tourner moins vite la roue située à l’intérieur du virage par rapport à celle située à l’extérieur. Magna prouve d’ailleurs la pertinence de cette étonnante capacité dans une petite vidéo teaser très impressionnante. La vidéo montre la Model S évoluer dans des conditions extrêmes. Sur une route détrempée ou sur la neige, sa voiture ne dévie pas de sa trajectoire. « Dans les prochaines années, nous pensons qu’il y aura plusieurs variations d’architectures de transmission offrant différentes manières de réduire les émissions de CO2. Avec notre expertise en la matière, nous allons continuer de proposer des produits de pointe pour accompagner la transition du thermique vers le 100 % électrique », a précisé Swamy Kotagiri, CEO de l’entreprise, en amont du CES.