Avec Proterra, Daimler veut électrifier les bus scolaires aux États-Unis

Publié le 19 septembre 2018 à 17h00 | Fabrice SPATH | 2 minutes

D’un montant de 155 millions de dollars, le nouveau tour de table mené par Daimler permettra au californien Proterra d’accélérer la mise sur le marché de ses bus électriques

D’un montant de 155 millions de dollars, le nouveau tour de table mené par Daimler permettra au californien Proterra d’accélérer la mise sur le marché de ses bus électriques

Créé en 2004, Proterra spécialisé dans la conception et la fabrication de bus électriques a finalisé un nouveau tour de table d’un montant de 155 millions de dollars mené par le groupe Daimler. Une manne financière qui permettra notamment à l’entreprise californienne de s’attaquer au marché des bus scolaires aux États-Unis.


600 millions de dollars : c’est le montant total des investissements que la société Proterra basée au cœur de la Silicon Valley a reçu depuis sa création. Au printemps 2017, l’entreprise de Burlingame (Californie) accueillait à son conseil d’administration les représentants d’i Venture - la branche capital risque de BMW - et de General Motors après avoir investi au capital 55 millions de dollars. Aujourd’hui, le groupe Daimler a annoncé lors du salon IAA de Hanovre avoir mené un nouveau tour de table d’un montant de 155 millions de dollars avec le fonds Tao Capital.

  Record du monde : Proterra démontre que le bus électrique a de l’avenir

Accélérer la mise sur le marché

Une manne financière destinée à développer de nouveaux véhicules « zéro émission », à électrifier des véhicules lourds existants au sein de l’offre du groupe Daimler - maison-mère de Mercedes-Benz - et, surtout, à accélérer le rythme de production et la mise sur le marché de ses bus électriques.

Pour ce faire, les deux nouveaux partenaires industriels et financiers ciblent les bus scolaires qui, aux États-Unis, sont 500 000 chaque jour à transporter quelque 26 millions d’écoliers à travers le pays.

En Chine, 11 bus électriques sont mis en circulation toutes les heures 

Les bus scolaires, batteries mobiles en puissance

Des véhicules aux rotations répétitives et qui restent stationnés une grande partie de la journée. Une aubaine pour Proterra dont le métier premier est le stockage d’énergie et qui voit dans cette flotte des futures batteries mobiles capables de stocker de l’énergie renouvelable intermittente (solaire principalement) en journée puis de la restituer lors des pics de consommation en fin de journée.

En attendant, les deux sites de production de l’entreprise installés à Los Angeles (Californie) et à Greenville (Caroline du Sud) bénéficieront de l’expertise du groupe allemand en matière de production à grande échelle.

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.