En Chine, 11 bus électriques sont mis en circulation toutes les heures

Publié le 15 septembre 2018 à 19h00 | Fabrice SPATH | 2 minutes

Doté d’une autonomie réelle de 150 km, le bus électrique Alstom Aptis sera mis en circulation ce mois-ci sur la communauté d’agglomération de Versailles

Doté d’une autonomie réelle de 150 km, le bus électrique Alstom Aptis sera mis en circulation ce mois-ci sur la communauté d’agglomération de Versailles

LE CHIFFRE DE LA SEMAINE – Toutes les cinq semaines, l’ex Empire du Milieu immatricule 9 500 nouveaux bus électriques. Soit une moyenne de 11 véhicules toutes les heures. Un record pour ce pays qui concentre 99 % de la flotte mondiale de bus « zéro émission » constituée de 385 000 unités. Et le phénomène n’est pas près de s’arrêter.


L’an passé, le groupe industriel chinois BYD annonçait la construction de sa seconde usine européenne en France. Doté d’une capacité de production d’environ 200 bus électriques par an, le site est financé par un investissement d’un montant de 10 millions d’euros. Une décision motivée par le renouvellement intégral des 4 500 bus diesel de la région Ile-de-France par des bus principalement animés par des chaînes de traction à batteries rechargeables. Le premier appel d’offres – le plus important du genre en Europe – a d’ailleurs été lancé en début d’année par la RATP et Ile-de-France Mobilités (ex STIF).

 

Triplement du parc mondial d’ici 2025

Selon une étude de l’institut Bloomberg New Energy Finance (BNEF) publiée en janvier dernier, les restrictions de circulation ainsi que les enjeux de santé publique liés à la pollution atmosphérique dans les grandes métropoles de la planète participeront à la croissance du parc de bus électriques.

De 385 000 unités actuellement – dont 99 % sont concentrées en Chine –, le parc triplera pour atteindre les 1,2 million d’unités à l’horizon 2025. Et, sans surprise, l’ex Empire du Milieu, engloutira la majorité de la production mondiale grâce à des projets de grande envergure, comme celui mené par la ville de Guangzhou.

Parc de bus électriques en Europe 

L’équivalent de la flotte de bus à Londres

Une seconde étude de la BNEF relayée par le site du World Economic Forum révèle que le pays met en circulation quelque 9 500 bus « zéro émission » tous les 5 mois. Soit une moyenne de 11 bus toutes les heures. Soit aussi l’équivalent de la flotte de bus diesel ou hybrides de la métropole londonienne.

Une course à l’électrification qui, au vu des performances européennes et nord-américaines dans le domaine, positionnera pour longtemps la Chine en tête de ce marché. Sur le Vieux Continent, les bus électriques ne représentaient ainsi que 1,6 % de l’ensemble des bus en circulation dans les villes en 2017. Et avec 75 véhicules, la France pointait péniblement à la 10e position.

Galerie de photos

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.