Aux États-Unis, Daimler construit une usine de batteries pour sa gamme EQ

Publié le 12 octobre 2018 à 17h00 | La rédaction | 3 minutes

Très ambitieux sur le marché des véhicules électriques et hybrides rechargeables aux États-Unis, le groupe Daimler construit une usine de batteries en Alabama

Très ambitieux sur le marché des véhicules électriques et hybrides rechargeables aux États-Unis, le groupe Daimler construit une usine de batteries en Alabama

Alors que Mercedes-Benz Cars se prépare au lancement de sa nouvelle génération véhicules électriques et hybrides rechargeables rassemblés sous le label EQ, la filiale du groupe Daimler, a récemment démarré la construction d’une usine de batteries électriques aux États-Unis.


L'offensive électrique de Mercedes-Benz Cars, filiale du groupe Daimler, aux États-Unis prend une nouvelle dimension avec le démarrage de la construction d’une usine de batteries dans la ville de Tuscaloosa, dans l’État de l’Alabama. Une installation implantée sur un méga-site industriel étalé sur une superficie de plus de 90 000 m2, et dont le coût avoisinera le milliard de dollars.

Daimler investit dans l’électrique mais ne renonce pas au diesel

« Nous voulons être un pionnier dans le développement de la mobilité électrique et sommes en excellente position pour remplir cette mission », s’est félicité Markus Schäfer, membre du Directoire de Mercedes-Benz Cars, lors de la cérémonie d’inauguration de la construction, marquée par la présence notamment du président de Mercedes Benz U.S. International Jason Hoff et du gouverneur de l'Alabama Kay Ivey.

 

Garantir l’approvisionnement en batteries

Le nouveau site de production de batteries est situé à environ onze kilomètres de l'usine automobile Mercedes-Benz de Tuscaloosa, qui produit les SUV GLE, GLS et GLE Coupé, ainsi que la berline classe C de la marque allemande. « Tout comme Mercedes a contribué à hisser notre État au sommet de la production automobile [américaine], l'Alabama contribuera à hisser Mercedes au sommet de la mobilité électrique », a déclaré le gouverneur Ivey. Avant d’ajouter qu’il n’y avait pas de « meilleur emplacement pour une marque mondiale comme Mercedes-Benz que l'Alabama. »

Avec le démarrage imminent de la production de masse des nouvelles générations de SUV Mercedes-Benz, la manufacture de Tuscaloosa verra bientôt son portefeuille-produit étendu, d’abord avec de nouvelles gammes hybrides rechargeables, ensuite avec les modèles badgés EQ entièrement électriques de la marque à l’étoile - dont le SUV EQC dévoilé le mois dernier à Stockholm -, qui devraient donc être approvisionnés par le nouveau site situé à proximité. A noter que Daimler n’a pour le moment livré aucun détail sur les prévisions de production de celui-ci.

Daimler : l'arrivée rapide de l'électrique va lui coûter très cher 

Version électrifiée pour chaque modèle d’ici 2022

D'ici 2022, le constructeur de Stuttgart proposera au moins une version électrifiée pour chacun de ses 130 modèles. Un objectif ambitieux pour lequel l’industriel allemand prévoit de construire huit usines de fabrication de batteries électriques à travers le monde. Celle de Tuscaloosa, qui devrait commencer à être opérationnelle « au début de la prochaine décennie », est la cinquième du groupe.

« L'usine Mercedes-Benz de Tuscaloosa, orientée vers l'exportation, est un site de production high-tech avec une histoire réussie et un avenir passionnant pour notre marque aux États-Unis » et « amènera la mobilité électrique de Mercedes-Benz aux États-Unis », a déclaré M. Schäfer. Plus de six milliards de dollars ont été investis jusqu’à présent par Daimler à Tuscaloosa.

Galerie de photos