TOP 5 des voitures hybrides rechargeables en France

Publié le 19 février 2018 à 15h00 | Fabrice SPATH | 6 minutes

Second modèle hybride rechargeable le plus vendu de France, la Volkswagen Golf GTE est animée par une double motorisation branchable sur secteur

Second modèle hybride rechargeable le plus vendu de France, la Volkswagen Golf GTE est animée par une double motorisation branchable sur secteur

Une voiture hybride rechargeable cumule le meilleur de deux mondes : l’électrique et l’hybride conventionnel. L’an passé, les ventes de ce type de véhicules ont représenté plus de 10 800 unités, en croissance de 67 %. Malgré la suppression du bonus « écologique », le marché monte en puissance en France grâce à des consommations de carburant réduites et à un puissant outil d’optimisation fiscale pour les entreprises.

 

Autonomie et fiscalité

Un véhicule hybride rechargeable associe le meilleur des technologies électriques et hybrides, le poids en plus. Ce type de modèle démarre en mode 100 % électrique mais, contrairement à une hybride conventionnelle, dispose d’une autonomie de 30 à 50 km selon les modèles (contre 2-3 km sur une hybride). Lorsque les batteries embarquées sont vides, le moteur thermique (essence le plus souvent, diesel plus rarement) prend le relais pour mouvoir le véhicule. Résultats de cet accord parfait : plus de polyvalence qu’une électrique et moins de consommation qu’une hybride dans un environnement urbain.

Cerise sur le gâteau : les hybrides rechargeables – comme leur appellation l’indique – peuvent recharger leurs batteries sur une prise de courant domestique ou une borne de recharge, à la maison mais également dans l'espace public ou au travail. Et si le bonus « écologique ». A ce jour, une vingtaine de modèles sont disponibles dans les concessions françaises.

 

Mercedes GLC 350e : le nouveau venu

Commercialisé au printemps 2016, le crossover électrifié est devenu l’année suivante le modèle hybride rechargeable le plus vendu de l’Hexagone. Malgré son tarif de 59 900 euros, le Mercedes GLC 350e convainc par sa polyvalence et ses prestations. Le véhicule reprend la chaîne de traction déjà étrennée par la familiale Classe C, à savoir un 4 cylindres 2.0 l essence de 211 ch associé à un bloc électrique de 116 ch installé dans la boîte de vitesses automatique. La puissance cumulée atteint 320 ch (560 Nm) et, grâce à la batterie Lithium-Ion de 8,5 kWh, l’autonomie réelle en mode « zéro émission » est d’une trentaine de kilomètres. Le tout agrémenté par une transmission intégrale permanente 4Matic.

Volkswagen Golf GTE : le renouveau

Après l'Audi A3 e-tron Sportback lancée à l’automne 2014, la Volkswagen Golf GTE est le second modèle hybride rechargeable du groupe allemand. Sous le capot, les deux berlines compactes partagent le même groupe motopropulseur essence-électrique de 204 ch. Alimenté par une batterie à technologie Lithium-Ion d'une capacité de 8,7 kWh, le bloc électrique de 102 ch offre 30 à 40 km d'autonomie à la VW Golf GTE (jusqu'à la vitesse de 130 km/h). Disponible depuis le printemps 2017 dans une version restylée, la Golf hybride rechargeable est facturée 40 950 euros hors options.

 

BMW Série 225xe : premier monospace à prise

Premier monospace compact à motorisation hybride rechargeable, la BMW 225xe Active Tourer (5 places) est commercialisée en Europe depuis le printemps 2016. Au programme de ce véhicule unique sur son marché : un 3 cylindres 1,5 l essence turbo de 136 ch (100 kW) sur le train avant et un bloc électrique de 88 ch (65 kW) posé sur l’essieu arrière. En puissance cumulée, le groupe délivre 224 ch (116 kW) et un couple généreux de 385 Nm. Une architecture qui offre au premier monospace de l’histoire de la firme à l’hélice une transmission intégrale « électrique » (sans arbre mécanique reliant les deux essieux). Grâce à sa batterie Lithium-Ion de 7,7 kWh, la BMW 225xe dotée du label "iPerformance" offre une autonomie moyenne de 30 km en mode 100 % électrique (jusqu’à 125 km/h). En France, le véhicule est commercialisé à partir de 39 900 euros et bénéficie depuis peu d’un discret restylage.

Le BMW 225xe Active Tourer est le premier monospace hybride rechargeable du marché 

Volvo XC90 T8 : le SUV électrifié aux 400 ch

Second modèle hybride rechargeable de la firme de Göteborg après le break V60 D5 PHEV diesel-électrique, le Volvo XC90 T8 Twin Engine affronte les SUV premiums équipés d’une technologie similaire lancés par Audi, BMW, Mercedes et Porsche. Pour faire la différence, le SUV suédois peut compter sur son moteur 4 cylindres essence 2.0 l biturbo posé sur le train avant et son bloc électrique installé sur l’essieu arrière qui, ensemble, développent une puissance de 407 ch. Une configuration qui offre à ce XC90 une transmission intégrale sans faire appel à un arbre mécanique. Alimenté par une batterie de 9,2 kWh, le moteur électrique autorise une autonomie réelle de 30 km (125 km/h en vitesse max). Commercialisé à partir de 81 500 euros, le Volvo XC90 T8 bénéficie d’une exonération totale de TVS grâce à ses 49 g de CO2.

 

Mini Countryman S E ALL4 : la bonne (sur)prise

La seconde génération du crossover Mini est déclinée depuis le printemps 2017 dans une variante hybride rechargeable baptisée S E ALL4. Propriété du groupe BMW, il reprend la chaîne de traction inaugurée un an plus tôt par le monospace 225xe. A savoir un 3 cylindres essence posé sur le train avant combiné à un bloc électrique installé sur le train arrière. Une architecture associée à une boîte de vitesses automatique Steptronic à 6 rapports offrant une puissance cumulée de 224 ch. Question autonomie « zéro émission », la batterie Lithium-Ion de 7,6 kWh permet de parcourir environ 30 km sur ce seul mode (jusqu’à 125 km/h). Enfin, le Mini Countryman S E ALL4 est doté d’un mode Sport très efficace. Prix de départ : 39 800 euros.

Le Mini Countryman bénéficie depuis le printemps 2017 d'une variante hybride rechargeable

Les autres modèles et ceux à venir

Au sein du groupe Volkswagen AG, Porsche a été le premier à équiper trois de ses modèles d'une double motorisation rechargeable : la supercar 918 Spyder, le SUV Cayenne S-E Hybrid ainsi que la seconde génération de la berline Panamera désormais déclinée en deux versions (S et Turbo). Le SUV et la berline ont adopté ou recevront sous peu une variante ultra-sportive Turbo S E Hybrid dont la puissance est supérieure à 660 ch. Chez Audi et Volkswagen, la révolution de l’hybride rechargeable a été freinée par le scandale du Dieselgate. Seul l’Audi Q7 e-tron Quattro a été commercialisé en 2016, le VW Tiguan GTE étant resté au stade de concept. Toutefois, de nouveaux véhicules à double motorisation devraient être lancés d’ici la fin de la décennie. L’ensemble des marques du groupe est concerné, y compris Seat, Skoda, Bentley et Bugatti.

A Munich, BMW a pris un temps d’avance sur la concurrence premium en électrifiant la majeure partie de sa gamme. Une stratégie équivalente mise en œuvre chez Mercedes-Benz qui a confirmé le lancement de 10 modèles hybrides rechargeables d’ici 2018. De son côté, Volvo ambitionne de commercialiser 1 million de véhicules hybrides et électriques d’ici 2025. Un objectif qui nécessite l’intégration de la technologie hybride rechargeable sur une part croissante de sa gamme (dont le nouveau SUV XC60). Chez les marques généralistes, Toyota a lancé l’an passé la seconde génération de sa Prius PHEV et le groupe PSA Peugeot Citroën lancera 7 modèles hybrides rechargeables d’ici 2023. Chez Hyundai Kia, le groupe sud-coréen a lancé après la nouvelle berline Kia Optima PHEV les déclinaison Plug-in Hybrid du crossover Kia Niro et de la compacte Hyundai IONIQ. Chez Mitsubishi enfin, l’Outlander PHEV a bénéficié début 2017 d’un restylage esthétique et technique qui ne lui toutefois pas permis de se maintenir dans le TOP 5.

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.