Automobile : Tesla passe devant BMW et devient 4e constructeur mondial

Publié le 14 juin 2017 à 17h00 | Mathieu PARAIN | 3 minutes

Avec une valorisation de 61,6 milliards de dollars, Tesla passe devant BMW et devient le 4e constructeur automobile de la planète

Avec une valorisation de 61,6 milliards de dollars, Tesla passe devant BMW et devient le 4e constructeur automobile de la planète

L’ascension de Tesla en Bourse alimente les spéculations et les risques de prises de bénéfices. Après avoir dépassé Ford et General Motors en avril dernier puis BMW en fin de semaine dernière, le constructeur californien devient le quatrième plus important constructeur automobile au monde après les groupes allemands Volkswagen, Daimler et le japonais Toyota.

 

Valorisation controversée

Au mois d'avril, le cours de Bourse Tesla avait considérablement progressé après l’annonce d’une livraison record de 25 000 voitures électriques au premier trimestre.  La valorisation de l’entreprise californienne avait alors dépassé les 44 milliards de dollars de Ford puis, une semaine plus tard, les 51 milliards de General Motors. En fin de semaine dernière, le titre boursier de Tesla a encore progressé de 36 % dépassant ainsi les 61,2 milliards de dollars de BMW. Tesla vaut actuellement 61,6 milliards de dollars et devient par la même occasion le quatrième fabricant automobile le plus important au monde, juste après Volkswagen, Daimler et Toyota. Des chiffres assez incroyables pour une entreprise née en 2003 et qui font l'objet d’une polémique auprès des analystes.

Tesla Model 3 

1 milliard de dollars "brûlé" par trimestre

En termes de répartition du nombre de livraisons de voitures, BMW a immatriculé plus de 2 millions d’unités l’an dernier tandis que Tesla n’en a vendu que 80 000. De même pour les bénéfices réalisés, le constructeur allemand a enregistré un revenu net de 7,7 milliards de dollars alors que la société de la Silicon Valley a affiché une perte de 720 millions. Les experts financiers estiment même que Musk dépense environ 1 milliard de dollars par trimestre pour maintenir l’entreprise à flot. « Nous pensons qu'ils vont brûler près de 750 millions de dollars à 1 milliard de dollars par trimestre pour la prochaine dizaine de trimestres », a ainsi déclaré Jim Chanos lors du sommet Bloomberg Invest à New York.

 

Elargissement de la gamme et course au volume

Toutefois l'arrivée imminente de la familiale Tesla Model 3, un modèle électrique plus accessible dont le prix débutera à 35 000 dollars (hors aides et taxes) aux Etats-Unis, devrait atténuer la controverse, surtout avec les commandes enregistrées par la firme de Palo Alto. Supérieures à 400 000 unités, le nombre de pré-réservations enregistrées en un peu plus d’un an conduira le constructeur à produire hebdomadairement quelque 5 000 exemplaires de sa Model 3 au second semestre de cette année puis, l’an prochain, doubler cette capacité de production. En parallèle, Tesla travaille à l’élargissement de sa gamme avec la commercialisation à l’horizon 2020 d’un crossover compact baptisé Model Y dont le succès pourrait de loin dépasser celui de la Model 3 dont la présentation est attendue le mois prochain (lire aussi Tesla Model 3 : les 5 infos importantes sur la berline électrique).

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.