Toyota : et la voiture électrique fut … mais d’abord en Chine !

Publié le 22 juillet 2017 à 19h00 | Fabrice SPATH | 2 minutes

Destiné à la Chine, le premier modèle électrique de grande série du constructeur sera basé sur le crossover Toyota C-HR déjà disponible en version hybride

Destiné à la Chine, le premier modèle électrique de grande série du constructeur sera basé sur le crossover Toyota C-HR déjà disponible en version hybride

Toyota démarrera la production de son premier véhicule électrique de grande série en 2019. Basé sur le crossover C-HR, le modèle sera prioritairement destiné à la Chine. Selon les premières informations recueillies, son autonomie excéderait les 300 km sur une seule charge.

 

Un véhicule électrique basé sur le C-HR hybride

Le quotidien nippon Asahi Shinbun révèle dans son édition d’aujourd’hui que le constructeur aux trois ellipses lancera courant 2019 la production de son premier modèle électrique de grande série. Si Toyota n’a pas encore décidé des volumes de production, précisant que ces derniers seraient liés aux contraintes réglementaires (quotas) et aux aides à l’achat accessibles au moment du lancement du véhicule, le chiffre de 1 000 unités annuelles a été évoqué. Après les deux générations du Toyota RAV4 EV – la seconde mouture a été développée en partenariat avec Tesla – écoulées à quelque 2 500 exemplaires et exclusivement commercialisées en Californie et aux flottes américaines, ce nouveau modèle « zéro émission » fera entrer la firme de Nagoya sur le marché des véhicules électriques.

Toyota C-HR 


Se mettre en conformité avec les quotas chinois

Basé sur le Toyota C-HR lancé fin 2016 avec des motorisations hybride et essence, le futur crossover électrique en reprendra la plateforme modulaire TNGA (Toyota New Global Architecture) inaugurée par la quatrième génération de Prius. Réservé à la Chine, le véhicule devra participer aux efforts du groupe dans sa mise en conformité avec les quotas que le gouvernement central souhaite mettre en œuvre dès 2018. A l’horizon 2025, la législation – qui doit encore être adoptée – imposera à chaque constructeur présent sur le marché de vendre au moins 25 % de leurs véhicules avec des motorisations alternatives (hybrides, hybrides rechargeables, électriques ou à hydrogène). Enfin, selon les premiers éléments recueillis l’an passé, le futur modèle « zéro émission » offrira une autonomie minimale de 300 km sur une seule charge.

 

EN MODE START-UP : fin 2016, Toyota a annoncé la création d'une entité autonome composée de 4 personnes seulement. Objectif : secouer sa propre R&D sur la voiture électrique, chaînon manquant entre l'hybride essence de sa gamme et la pile à combustible à hydrogène de la Mirai. Une petite équipe issue de Toyota Industries et Toyota Motors mais aussi des équipementiers Aisin Seiki et Denso (pour aller plus loin, lire notre article à ce sujet).

Galerie de photos

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.