Hydrogène : à Paris, le service de taxis HYPE accueille trois Toyota Mirai

Publié le 18 juin 2017 à 09h00 | Mathieu PARAIN | 2 minutes

La voiture électrique dopée à l’hydrogène de Toyota fait son entrée dans le service de taxi HYPE qui dessert l’ensemble du Grand Paris

La voiture électrique dopée à l’hydrogène de Toyota fait son entrée dans le service de taxi HYPE qui dessert l’ensemble du Grand Paris

Très attendue par le service de taxis « zéro émission » HYPE couvrant le Grand Paris, la Toyota Mirai fait son entrée dans la flotte de l’opérateur. Les trois exemplaires viennent renforcer le parc de Hyundai ix35 FCEV à hydrogène (pile à combustible).

 

75 taxis à hydrogène pour la STEP

Opéré par la Société du Taxi Electrique Parisien (STEP), le service de taxis « zéro émission » HYPE accueille ses trois premières Toyota Mirai. Lancée au Japon fin 2014, aux Etats-Unis à l’automne 2015 et quelques mois plus tard dans une poignée de pays européens, la première voiture à hydrogène du constructeur nippon renforce la flotte de l’opérateur dont le service a ouvert fin 2015. Dotée d’une autonomie de 500 km pour un plein d’hydrogène réalisé en 3 minutes seulement, la berline 5 places rejoint la flotte actuellement composée de Hyundai ix35 FCEV, des crossovers à hydrogène dont le nombre devrait être porté à 72 unités d’ici la fin 2017.

Toyota Mirai 

Une seconde station à hydrogène

Livrées symboliquement sur la première station d’hydrogène installée dans Paris intra-muros (près du Pont de l’Alma), les trois Toyota Mirai desserviront l’ensemble du Grand Paris et pourront très prochainement compter sur une seconde station déployée sur la région francilienne. Si la berline à hydrogène n’est pas commercialisée en France, son constructeur poursuit les livraisons à des partenaires dits stratégiques à l’image d’Air Liquide, de Plastic Omnium ou encore d’Engie. Au total, 10 Mirai – futur en japonais – circulent sur les routes de l’Hexagone. Une flotte réduite qui s’explique par le fait que seuls l’Allemagne, la Belgique, le Danemark, la Norvège, les Pays-Bas, le Royaume-Uni et la Suède ont été sélectionnés en Europe pour la distribution du modèle (pour aller plus loin, lire notre essai de la Toyota Mirai).

 

PRODUCTION : lancée en grande pompe au Japon fin 2014, la première voiture électrique dopée à l’hydrogène de Toyota n’a été produite qu’à quelque 700 exemplaires. Le constructeur avait pourtant annoncé au printemps 2015 avoir identifié aux Etats-Unis plus de 60 000 acheteurs potentiels qui avaient manifesté leur intérêt plusieurs mois avant la commercialisation de la Mirai.

Galerie de photos

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.