Voiture hybride rechargeable : une espèce menacée par l’électrique

Publié le 16 avril 2017 à 12h00 | Fabrice SPATH | 4 minutes

En mars, Mercedes-Benz est passé leader du marché français de l’hybride rechargeable grâce à son SUV GLC 350e

En mars, Mercedes-Benz est passé leader du marché français de l’hybride rechargeable grâce à son SUV GLC 350e

Stables en mars, les ventes de véhicules hybrides rechargeables en France ont reculé au premier trimestre 2017. Malgré une offre élargie en concession, les modèles à double motorisation perdent du terrain face à leurs homologues 100 % électriques. Une tendance qui pourrait s’installer durablement avec l’arrivée croissante de véhicules « zéro émission » à autonomie étendue.

 

Electrique en hausse, hybride rechargeable en recul

Et si Renault avait eu raison de ne pas investir le marché des hybrides rechargeables ? Prudent quant à la maturité du segment, le constructeur français a très tôt parié sur l’électrique pure. Six ans après le lancement de son premier modèle « zéro émission » – le quadricycle Twizy désormais éligible à une aide à l’achat de 1 000 euros –, le Losange est en tête des ventes de véhicules électriques en Europe. Une performance liée pour grande partie au succès de sa ZOE et renforcée avec l’arrivée fin 2016 de la nouvelle version Z.E. 40 offrant une autonomie moyenne de 300 km en conditions réelles d’utilisation. En France, la citadine s’est accaparée 70 % des immatriculations de voitures électriques dans l’Hexagone et a dopé les ventes du segment qui ont enregistrées au premier trimestre plus de 7 600 mises à la route, soit une progression de 20 % sur un an (source Avere France).

Immatriculations : Renault en tête sur l’électrique, Mercedes sur l’hybride rechargeable

Une croissance à deux chiffres qui ne touche toutefois pas l’ensemble des modèles à batteries, à l’image des véhicules hybrides rechargeables. Technologie employée en priorité par les constructeurs premiums et destinée à réduire les émissions polluantes de leurs modèles lourds et puissants, le Plug-in Hybrid est en perte de vitesse en France et ce malgré une offre enrichie aux catalogues des constructeurs. Audi A3 e-tron Sportback, BMW 225xe Active Tourer, Mercedes-Benz GLE 500e, Mitsubishi Outlander PHEV, Volkswagen Golf GTE, Volvo XC90 T8 Twin Engine, … Autant de modèles à double motorisation rechargeable dont les immatriculations peinent à suivre le rythme imposé par l’électrique. Et si leurs ventes se sont stabilisées en mars (848 mises à la route), il n’en est pas de même pour le premier trimestre. Sur un an, le marché s’est ainsi contracté de 8 %.

Volkswagen Golf GTE 

Une tendance qui se renforcera dès cette année

Une contre-performance qui tranche avec nos voisins allemands dont le marché du véhicule hybride rechargeable a progressé de 77 % le mois dernier avec 2 288 immatriculations (source KBA Deutschland). La voiture électrique fait encore mieux avec une croissance de 98 % sur la même période grâce aux livraisons de 2 191 modèles « zéro émission » (2 889 unités en France, en croissance de 7,1 %). Mais malgré ces chiffres réjouissants, l’électrique domine les classements des ventes européennes de véhicules à faibles émissions. En Allemagne, le trio de tête est ainsi composé des Renault ZOE / BMW i3 / Tesla Model S. Aux Pays-Bas, le constat est identique avec un podium constitué des Tesla Model S / Nissan LEAF / BMW i3. En Norvège, les Nissan LEAF / Tesla Model X / BMW i3 sont également en tête.

Voiture hybride rechargeable : notre TOP 5 en 2017

Toujours sur le mois de mars, les Tesla Model S, Tesla Model X et Chevrolet Volt – le seul véritable modèle électrique à prolongateur d’autonomie de ces classements – dominent les ventes aux Etats-Unis. Seule la Chine place une hybride rechargeable – la berline SAIC Roewe e550 – sur la troisième marche du podium. Quant à la France, le marché est dominé par le triptyque Renault ZOE / Nissan LEAF / BMW i3, reléguant les Plug-in Hybrid en milieu et bas du tableau des immatriculations. Une tendance qui devrait encore se renforcer avec l’arrivée de nouveaux modèles à autonomie étendue (supérieure à 300 km) dont les prix de vente profitent de la baisse continue du coût des batteries Lithium-Ion. A commencer par l’Opel Ampera-e attendue ce printemps ou la seconde génération de la Nissan LEAF lancée à l’automne.

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.