Immatriculations : Renault en tête sur l’électrique, Mercedes sur l’hybride rechargeable

Publié le 11 avril 2017 à 17h00 | Fabrice SPATH | 3 minutes

En mars 2017, les ventes de voitures électriques ont atteint un nouveau record tandis que celles des hybrides rechargeables stagnent

En mars 2017, les ventes de voitures électriques ont atteint un nouveau record tandis que celles des hybrides rechargeables stagnent

Le mois dernier, près de 3 500 nouveaux véhicules électriques ont été immatriculés en France. Sur le premier trimestre, les ventes de Renault ZOE, Nissan LEAF et autres BMW i3 ont progressé de 20 % sur un an. Une dynamique que ne connaît plus le marché des véhicules hybrides rechargeables qui, sur la même période, s’est contracté de 8 % avec seulement 1 700 mises à la route.

 

70 % des ventes pour Renault ZOE

Le mois de mars 2017 est à marquer d’une pierre blanche pour le segment des véhicules électriques en France. A la fois pour le nombre de véhicules « zéro émission » en circulation dans le pays – 100 000 unités depuis 2010 – et pour les immatriculations record qui ont dépassé celles de décembre 2016 (2 819 mises à la route) déjà considérées comme historiques. Le mois dernier, il s’est ainsi écoulé 2 889 véhicules particuliers (VP) électriques. Un chiffre en progression de 7,1 % sur un an qui profite très largement de la croissance des ventes de la citadine Renault ZOE (1 980 unités à + 44 %).

 

Les performances Hyundai Kia déçoivent

Dans le TOP 5 des voitures électriques suivent la compacte Nissan LEAF (311 unités à - 57 %), la citadine BMW i3 (159 unités à + 11 %), l’infatigable citadine Peugeot iOn (143 unités à + 39 %) et la berline Tesla Model S (106 unités à - 25,6 %). Plus décevantes sont les performances commerciales du crossover urbain Kia Soul EV (64 unités à - 22,9 %) et la compacte Hyundai IONIQ lancée à l’automne 2016 (25 unités). Un marché français du véhicule électrique (VP) qui est donc toujours largement dominé par Renault et la nouvelle version Z.E. 40 de sa citadine ZOE offrant une autonomie réelle de 300 km sur une seule charge.

Mercedes GLC 350e 

En attendant le nouveau Kangoo Z.E.

Une omniprésence du constructeur de Boulogne-Billancourt qui se fait mois oppressante sur le marché des utilitaires électriques où le Renault Kangoo Z.E. est en perte de vitesse avec 186 immatriculations en mars (- 29 %). Le segment est dynamisé par Peugeot et son Partner Electric (128 unités à  + 88 %) et Goupil grâce à son nouveau G4 (74 unités à + 169 %). La version société de Renault ZOE (44 unités) et le Citroën Berlingo Electric (42 unités) ferment le TOP 5 du mois dernier. Au total, 599 véhicules utilitaires (VUL) électriques ont été immatriculés en mars, soit une progression de16,1 % sur un an.

Immatriculations : le diesel chute au profit de l’essence et de l’hybride 

Stabilité pour les hybrides rechargeables

Un dynamisme que ne connaît plus le marché des voitures hybrides rechargeables depuis de nombreux mois. Malgré une offre élargie en concessions et une fiscalité avantageuse (exonération de TVS et bonus de 1 000 euros), les immatriculations stagnent en mars avec 848 mises à la route voire régressent au premier trimestre avec 1 704 ventes enregistrées (- 8 % sur un an). Mercedes passe devant BMW – leader du marché en 2016 – grâce aux bonnes performances de son crossover GLC 350e (169 unités) et de sa berline Classe C 350e (157 unités). Longtemps leader du segment, la compacte Volkswagen Golf GTE se contente de 9 petites ventes, en attendant la version restylée qui rejoindra les concessions dans les prochaines semaines.

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.