Fisker EMotion : la berline électrique en conditions réelles de roulage

Publié le 21 juillet 2017 à 11h00 | La rédaction | 2 minutes

Après les images de synthèse, le jeune constructeur américain dévoile les premiers clichés de sa berline électrique en conditions réelles de roulage

Après les images de synthèse, le jeune constructeur américain dévoile les premiers clichés de sa berline électrique en conditions réelles de roulage

Après avoir publié quelques images de synthèse de sa Fisker EMotion sur Twitter, Henrik Fisker, patron et fondateur de la marque éponyme vient de poster de nouveaux clichés de sa Emotion. Mais cette fois, la voiture électrique est bel et bien réelle.

 

Design futuriste inspiré par Tesla et Maseratti

Le mois dernier, lors d’un échange avec quelques-uns de ses followers sur son compte Twitter, le designer danois à qui l’on doit notamment l’Aston Martin V8 Vantage et la Fisker Karma, Henrik Fisker, avait apporté quelques détails techniques supplémentaires sur sa berline sportive 100 % électrique baptisée Fisker EMotion. L’homme d’affaires avait alors promis à ses fans une voiture reposant sur un châssis léger utilisant des matériaux à base d’aluminium et de fibres de carbone. Il a également illustré en image le design futuriste de la voiture avec des courbes qui semblent rappeler à la fois une Tesla Model S – principale concurrente du futur véhicule – au niveau de la poupe, et une Maserati pour sa face avant.

Fisker EMotion 

Disponible à la commande avant la présentation du 17 août

Récemment, le PDG de la marque a publié de nouvelles images de la berline électrique sur son compte du réseau social à l’oiseau bleu, mais à la différence de celles publiées auparavant, la voiture est cette fois sur la route et en conditions réelles de roulage. Commercialisée courant 2019, la Fisker EMotion sera présentée publiquement le 17 août prochain. Elle est désormais disponible à la réservation sur le site du constructeur avec un dépôt minimum de 2 000 dollars. Affichée à 100 000 euros environ, elle sera dotée d’une batterie produite par Fisker Nanotech, une joint-venture créée entre Fisker et Nanotech Energy, lui offrant une autonomie allant jusqu’à 640 km sur une seule charge. Avec un système de charge ultra-rapide, le jeune constructeur promet de récupérer 200 km d’autonomie en seulement 9 minutes. Côté performances, la marque n’a pas encore apporté de précision mise à part une vitesse maximale de 260 km/h.

 

RENAISSANCE : trois ans après la liquidation de Fisker Automotive, son ancien patron ambitionne de lancer sa propre gamme de véhicules électriques. Grâce à une technologie inédite de batteries, Henrik Fisker promet un véhicule concurrent à la Tesla Model S dès la fin 2017. Un second modèle sous la forme d’un SUV pourrait suivre dès 2019 (pour aller plus loin, lire notre article Voiture électrique : Fisker renaît pour mieux concurrencer Tesla).

Galerie de photos