Avec le CR-V, Honda fait son retour dans l’hybride en Europe

Publié le 05 septembre 2017 à 17h00 | Fabrice SPATH | 2 minutes

Pour sa cinquième génération, le crossover compact reçoit une double motorisation essence-électrique de 200 ch destinée à remplacer le diesel en Europe

Pour sa cinquième génération, le crossover compact reçoit une double motorisation essence-électrique de 200 ch destinée à remplacer le diesel en Europe

Au salon de Francfort qui ouvrira ses portes la semaine prochaine, Honda dévoilera une version de présérie de son CR-V. Pour sa cinquième génération, le crossover adopte une double motorisation hybride d’environ 200 ch qui viendra remplacer le diesel au catalogue européen. Commercialisation attendue courant 2018.

 

Honda remet l’hybride au catalogue en Europe

Une première en Europe pour la firme de Tochigi mais aussi une excellente nouvelle pour le réseau de distribution : présentée la semaine prochaine au salon de Francfort (du 12 au 24 septembre), le nouveau Honda CR-V adopte une motorisation hybride. Pour sa cinquième génération, le second SUV compact le plus vendu de la planète – derrière le Nissan X-Trail mais devant le Toyota RAV4 – reprend la technologie i-MMD (Multi Mode Drive) déjà étrennée outre-Atlantique par la berline Accord. Un système qui associe un moteur 4 cylindres 2.0 l essence i-VTEC (atmosphérique) à deux blocs électriques alimentés par une petite batterie non rechargeable par une source d’énergie externe (prise de courant ou borne de recharge).

 

Variation continue et absence de double embrayage

Le premier moteur électrique participe à la propulsion « zéro émission » ou hybride, le second joue le rôle d’un générateur dont l’énergie est stockée dans l’accumulateur situé sous le plancher du coffre arrière. Piloté par une « boîte de vitesses » automatique à variation continue – de type CVT, identique aux modèles hybrides Toyota –, l’ensemble développerait une puissance cumulée d’environ 200 ch. Surprenant, le choix des ingénieurs Honda d’opter pour le système i-MMD s’est fait au détriment de la technologie i-DCD pourtant déjà installée sur la citadine Jazz Hybrid commercialisée aux Etats-Unis et au Japon et dont l’agrément de sa boîte à double embrayage n’est plus à prouver (lire notre article à ce sujet).

 

La double motorisation remplace le diesel

Reste que l’arrivée de cette double motorisation essence-électrique sur le Vieux Continent est une excellente nouvelle pour le discret concurrent des Peugeot 3008 et Nissan Qashqai. Basé sur la plateforme allongée de la Honda Civic (ACE ou Advanced Compatibility Engineering), ce cinquième opus renonce à un moteur diesel. Pour combler les allergiques aux boîtes auto ou à une quelconque électrification, le constructeur nippon proposera également un bloc 4 cylindres 1.8 l essence i-VTEC turbo de 182 ch. Uniquement disponible en traction, le nouveau CR-V sera dévoilé à Francfort sous la forme d’un prototype – une version de présérie en réalité – et devrait rejoindre les concessions dans le courant du premier semestre 2018.

Galerie de photos

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.