Honda CR-V : de l’hybride en 2018 pour affronter le Toyota RAV4

Publié le 16 juin 2017 à 07h00 | Fabrice SPATH | 2 minutes

Prochainement commercialisée en Chine, la version essence-électrique du crossover Honda CR-V sera lancée en Europe courant 2018

Prochainement commercialisée en Chine, la version essence-électrique du crossover Honda CR-V sera lancée en Europe courant 2018

Commercialisée le mois prochain en Chine, la déclinaison hybride du Honda CR-V débarquera en Europe courant 2018. Futur concurrent des crossovers à double motorisation essence-électrique Kia Niro et Toyota RAV4, le CR-V participera à l’objectif du constructeur d’écouler les 2/3 de sa production en électrique ou hybride à l’horizon 2030.

 

Quatrième génération hybride

Précurseur de la technologie hybride avec le lancement dès 1999 au Japon de la berline Insight – deux ans seulement après celui de la Toyota Prius –, Honda a fini par réduire progressivement ses ambitions dans le domaine. Principalement en Europe où, face à des ventes extrêmement décevantes, le constructeur nippon a jeté l’éponge en ne proposant plus aucun modèle à motorisation « alternative » lors du renouvellement de la citadine Jazz. Une incompréhension dans le réseau de distribution de la marque qui sera à nouveau comblé l’an prochain par une version hybride du SUV CR-V de quatrième génération.

Honda CR-V Hybrid 

Triple motorisation essence-électrique

Tandis que de nombreuses indiscrétions faisaient état d’une déclinaison hybride rechargeable (lire notre article Honda CR-V : l'hybride rechargeable en approche), le crossover long de 4,69 m accueillera finalement une plus conventionnelle motorisation hybride essence-électrique. Présentée en avril dernier au salon de Shanghai, cette déclinaison à faibles émissions polluantes sera commercialisée le 9 juillet prochain en Chine avant d’être importée sur le Vieux Continent courant 2018. Sous le capot, le Honda CR-V adopte la technologie Sport Hybrid i-MMD composée d’un moteur 4 cylindres 2.0 l essence (143 ch) à cycle Atkinson combiné à un générateur et d’un bloc électrique.

 

Commercialisation courant 2018

Piloté par une « boîte » de vitesses automatique à variation continue – contrairement à l’excellente Honda Jazz Hybrid qui bénéficie d’un double embrayage mais n’est pas importée sous nos latitudes –, l’ensemble développe une puissance cumulée de 224 ch. Alimenté par une petite batterie Lithium-Ion d’une capacité de 1,4 kWh, le moteur électrique offre une petite autonomie (2-3 km) en mode électrique mais permet surtout de stocker l’énergie cinétique récupérée au freinage et de réduire sensiblement la consommation du CR-V Hybrid. Attendu l’an prochain en Europe, le crossover aura pour mission de concurrencer les Kia Niro et Toyota RAV4, tous deux déjà disponibles dans des variantes essence-électrique.

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.