Jaguar électrique, recrutements Tesla, conflit Californie-Trump : l’essentiel de l’actu de ce mercredi

Publié le 05 avril 2017 à 19h00 | Fabrice SPATH | 3 minutes

Du lundi au vendredi à 19h, découvrez votre nouveau rendez-vous avec un condensé des meilleures actualités liées aux véhicules électriques et hybrides. Aujourd’hui mercredi 5 avril, Jaguar dépose deux noms probablement destinés à deux futurs modèles électrique et hybride rechargeable, Panasonic recrute 2 000 nouveaux employés par la Tesla Gigafactory et l’Etat de Californie entre en guerre contre l’administration Trump qui réfute son rôle de régulateur en matière d’émissions automobiles.

 

Jaguar : la firme de Coventry a récemment déposé les noms diXE et iXE. Selon le site Autocar, ces deux appellations pourraient préfigurer deux nouveaux modèles électrique et hybride rechargeable dont la commercialisation interviendrait après celle du SUV électrique Jaguar I-Pace. Source : Autocar

 

Californie : finalisées par l’agence de protection de l’air californienne (CARB) sous la présidence Obama à quelques jours seulement de l’entrée en fonction du Président Trump, les normes antipollution automobiles concernant la période 2022-2025 sont remises en cause par la nouvelle administration et une partie de l’industrie automobile.  Source : BreezCar

 

Tesla : partenaire technique et financier de Tesla dans le cadre de l’usine de batteries Gigafactory, le japonais Panasonic a lancé une campagne de recrutement portant sur la création de 2 000 nouveaux postes. A terme, l’usine installée dans le désert du Nevada comptera quelque 10 000 salariés. Source : Electrek

 

Hydrogène : pour doper les ventes de véhicules à hydrogène, le gouvenement britannique a créé un nouveau fonds de 23 millions de livres. Un fonds qui permettra à des partenaires privés de déployer de nouvelles stations publiques de distribution de dihydrogène dans le pays. A ce jour, seuls deux modèles équipés d’une pilé à combustible sont commercialisés au Royaume-Uni : le crossover Hyundai ix35 FCEV et la berline Toyota Mirai. Source : BreezCar

Volkswagen e-Golf 

Londres : les zones à ultra faibles émissions seront introduites dans la capitale britannique en avril 2019. A compter de cette date, seuls les véhicules essence conformes à la norme EURO 4 ou supérieure ainsi que des véhicules diesel conformes la norme EURO 6 ou supérieure pourront entrer dans ces zones. Dès 2020, l’ensemble du « Great London » sera concerné par le dispositif. Source : London.gov

 

Porsche & Audi : les deux constructeurs, filiales du groupe Volkswagen, vont collaborer en étroite collaboration pour développer une nouvelle plateforme dédiée à leurs futurs véhicules électriques. La plateforme modulaire sera opérationnelle en 2025. Source : Motor1

 

Volkswagen e-Golf : testée la semaine passée aux Baléares, la version restylée de la Golf électrique rejoindra les concessions françaises dans les toutes prochaines semaines. Au programme : une autonomie réelle de 200 km, un bloc moteur plus puissant et un tarif (hors bonus) de 39 350 euros. Produits dans l’usine en verre de Dresde, les premiers exemplaires seront envoyés en Norvège. Source : BreezCar

 

Free2Move : entré en service en décembre dernier à Madrid (Espagne), le service d’autopartage électrique E-Mov a enregistré plus de 100 000 réservations. Né de la co-entreprise créée par Free2Move (groupe PSA Peugeot Citroën) et Eysa, le service séduit chaque jour 1 000 nouveaux clients grâce à ses 500 Citroën C-Zero disponibles en « free floating » sur la capitale ibérique. Source : Automotive World

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.