Peugeot Citroën : en 2023, 8 véhicules sur 10 seront électrifiés

Publié le 14 mars 2017 à 08h00 | La rédaction | 2 minutes

Dévoilé en première mondiale au salon de Genève, le crossover DS7 Crossback sera décliné dans une variante hybride rechargeable au printemps 2017

Dévoilé en première mondiale au salon de Genève, le crossover DS7 Crossback sera décliné dans une variante hybride rechargeable au printemps 2017

Le patron de PSA Groupe, Carlos Tavares, a annoncé que 80 % des 34 véhicules mondiaux du constructeur seront animés par une motorisation électrique ou hybride d’ici à 2023.

 

27 modèles électrifiés

Répondre à toutes les demandes ! C’est ainsi que Carlos Tavares, le patron de PSA Groupe, justifie son ambition de proposer au moins 27 véhicules de la gamme PSA en version électrique et en version hybride rechargeable à essence d’ici 2023, dans une annonce faite le 23 février 2017. Pour réduire les coûts de production de ses futures voitures électriques, PSA va miser sur la plateforme e-CMP qu’elle a développée en partenariat avec le partenaire chinois Dongfeng. « Nous devons faire preuve d’agilité en produisant tout type de motorisation sur une même plateforme », a expliqué Carlos Tavares. Pour les hybrides rechargeables, PSA compte utiliser la plateforme EMP2 née avec le Citroën C4 Picasso et le Peugeot 308.

Peugeot électrique 

Des annonces de plus en plus rapprochées

L’annonce du patron de Peugeot Citroën fait suite à une autre réalisée quelques mois auparavant au cours de laquelle il avait alors dévoilé l’objectif du groupe de proposer 11 nouveaux modèles hybrides rechargeables et électriques à l’horizon 2021. Les segments des voitures compactes, citadines et familiales seront prioritairement ciblés, précisait-il à l’époque. On est ainsi passé de 11 à 27 nouveaux modèles en quelques mois seulement chez PSA Groupe. A noter que le segment des utilitaires est également concerné par cette nouvelle offensive de la marque.

Peugeot Citroën : 350 km d’autonomie pour les futures électriques 

La promesse d’une plus grande autonomie

La plateforme e-CMP devrait permettre d’améliorer l’autonomie des véhicules, ainsi que leur temps de recharge. Pour les modèles de SUV, l’autonomie devrait atteindre 400 km selon le cycle NEDC. Les citadines, quant à elles, bénéficieront d’une autonomie théorique de 450 km. Tout ceci pour dire que seuls des tests menés en conditions réelles pourront réellement établir l’efficacité de chaque nouveau modèle. Pour leur part, les modèles hybrides rechargeables à essence ne devraient pas dépasser 60 km en tout électrique. Toutefois, cette autonomie sera équivalente entre les modèles 2 et 4 roues motrices, d’après les premières informations relayées par le constructeur.