Pikes Peak : en 2018, Volkswagen dans les pas de Tesla

Publié le 25 novembre 2017 à 19h00 | La rédaction | 2 minutes

Après 30 ans d’absence, Volkswagen participera en 2018 à la célèbre course de côte avec un prototype 100 % électrique

Après 30 ans d’absence, Volkswagen participera en 2018 à la célèbre course de côte avec un prototype 100 % électrique

Trente ans après avoir connu un premier échec sur la célèbre course de côte de Pikes Peak, Volkswagen revient à l'assaut de la colline californienne. Le 24 juin 2018, la marque allemande y participera avec un prototype inédit 100 % électrique.

 

Après un premier échec il y a 30 ans

À la différence de quelques marques de véhicules électriques à l’image de Tesla ou Faraday Future qui ont récemment établi plusieurs records sur le Pikes Peak Hill Climb, Volkswagen n’a pas beaucoup participer à la montée de la plus célèbre colline de Californie. La dernière fois que le constructeur de Wolfsburg est venu à Pikes Peak, pour la mythique course de côte, ce fut un échec. La Golf à deux moteurs de 1,8 l développant une puissance de 650 chevaux engagée en 1987 a été contraint d’abandonner suite à des ennuis mécaniques. Mais  le groupe allemand a récemment annoncé dans une série de messages publiés sur son compte Twitter qu'il compte prendre sa revanche le 24 juin 2018. « Pikes Peak Hill Climb est l'une des courses les plus renommées de la planète, c'est un défi de taille et est, dès lors, parfaitement adaptée à notre envie de mettre en exergue les capacités des technologies futures » a confié Dr Frank Welsch, membre du directoire du groupe Volkswagen et responsable du développement.

Volkswagen Pikes Peak 

Il est temps de prendre sa revanche

D’après les images accompagnant les différents posts, Volkswagen participera avec un véhicule inédit que la marque annonce comme étant purement électrique. « Notre voiture de course électrique sera équipée de technologies innovantes comme la batterie et la direction. Les conditions extrêmes de cette course nous fourniront d'importantes informations pour les développements futurs tout en mettant en valeur nos produits et les technologies associées », continue-t-il. Quant à Sven Smeets, directeur de Volkswagen Motorsport, le responsable affirme que « Pikes Peak est, pour nous, le début d'une nouvelle histoire. Nous développons, pour la première fois, une voiture de course intégralement électrique. Le projet est, par ailleurs, une étape importante de la nouvelle orientation que nous souhaitons donner à notre département Motorsport. Notre équipe est littéralement 'électrifiée' à l'idée de prendre part à ce nouveau défi. Il est grand temps de prendre notre revanche. » Pour rappel, il s’agit d’une épreuve se déroulant entre 2 865 et 4 305 mètres d’altitude et comportant pas moins de 156 virages.