Volkswagen Roadmap E : 300 véhicules électriques et hybrides d’ici 2030

Publié le 21 septembre 2017 à 09h00 | La rédaction | 3 minutes

A l’horizon 2030, le premier constructeur mondial veut aussi devenir leader sur le marché des véhicules électriques et hybrides rechargeables

A l’horizon 2030, le premier constructeur mondial veut aussi devenir leader sur le marché des véhicules électriques et hybrides rechargeables

Volkswagen ambitionne de devenir le leader mondial du marché des véhicules électriques et hybrides d’ici 2030. Près de 70 milliards d’euros seront investis par le constructeur pour atteindre le sommet.

 

Pour VW, la meilleure défense, c’est l’attaque (de très grande envergure)

Premier constructeur mondial en volumes de ventes pour les véhicules à moteurs à explosion, Volkswagen ambitionne de le devenir également pour les véhicules à faibles et très faibles émissions polluantes. Au salon de Francfort (jusqu’au 24 septembre), le groupe de Wolfsburg a en effet annoncé qu’une voiture sur quatre fabriquée par ses soins sera hybride (essence-électrique) ou tout-électrique à l’horizon 2025. Cela pourrait représenter environ trois millions d’unités livrés par an.

A cette occasion, Volkswagen a également déclaré qu’il va investir 20 milliards d’euros d’ici 2030 afin d’adapter ses infrastructures à la nouvelle réalité du transport de demain (lire notre article détaillé à ce sujet). Cette somme servira notamment à concevoir de nouvelles technologies de batteries, à renforcer les infrastructures de charge existantes, mais aussi à rendre plus efficace le processus de vente du groupe, et bien sûr, à mettre au point de nouveaux modèles de véhicules.

Avec le lancement d’un programme d’électrification aussi ambitieux, le groupe a estimé que ses besoins en capacité électrique (pour la fabrication de batteries lithium-ion) devraient atteindre 150 gigawattheures (GWh) par an dès l’horizon 2025. Pour disposer d’un tel approvisionnement, le groupe de Wolfsburg a décidé de lancer l’un des plus grands appels d’offres de l’industrie automobile, à hauteur de 50 milliards d’euros.

Volkswagen ID Crozz 

Assurer la coexistence des moteurs à combustion et électriques

Cette offensive accrue dans l'électrique, baptisée « Roadmap E », constitue « un nouveau chapitre dans l'histoire de Volkswagen », a déclaré le président du directoire de la marque, Matthias Müller. « C’est notre engagement. D’ici à 2030, nous aurons électrifié toute notre palette de véhicules. Je pense que nous sommes sur la bonne voie, celle du progrès » a-t-il martelé.

Mais le groupe ne tournera pas pour autant le dos aux moteurs à essence et diesel. « Je pense qu’il y aura encore pendant longtemps une coexistence des moteurs à combustion et électriques dans le monde entier », affirme Matthias Müller. Chaque nouveau moteur diesel développé par VW aura un convertisseur catalytique SCR afin d’améliorer son niveau de consommation, et ses émissions.

Les responsables de Volkswagen ont par ailleurs indiqué que leur société va également travailler sur les carburants synthétiques obtenus à partir d'énergies renouvelables pour transformer les moteurs à combustion interne en groupes motopropulseurs neutres en carbone.

Le processus d’électrification massive du portefeuille de véhicules de la firme passera aussi par l’extension du nombre de ses infrastructures de charge, en Europe notamment, qui reste son marché naturel. « Pour nous, la transformation du transport et la transition énergétique sont inséparables. La création d’une infrastructure de recharge rapide – dans les villes et sur les routes – sera essentielle pour garantir le succès en Europe » a ainsi souligné le géant automobile allemand aux douze marques.