Volkswagen T6 : l’électrique avec 400 km d’autonomie existe déjà (+ photos)

Publié le 06 juin 2018 à 17h00 | Fabrice SPATH | 2 minutes

Avec l’appui de l’autrichien Kreisel, le préparateur suisse Durot a électrifié un Volkswagen T6

Avec l’appui de l’autrichien Kreisel, le préparateur suisse Durot a électrifié un Volkswagen T6

Le préparateur suisse Durot Electric a électrifié pour le compte d’un client un utilitaire Volkswagen T6. En intégrant une grande batterie de 86 kWh fournie par le spécialiste Kreisel, le T6 offre jusqu’à 400 km d’autonomie sur une seule charge.


Alors que Volkswagen a démarré en fin d’année dernière les tests clients de son eCrafter et que l’ensemble de sa gamme utilitaires légers (VUL) est appelée à être électrifiée, le préparateur suisse Durot Electric a converti un T6 à la motorisation électrique. Pour ce faire, les ingénieurs de l’entreprise basée à Saint-Gall ont fait appel à la PME autrichienne Kreisel Electric pour la fourniture de la batterie Lithium-Ion d’une capacité de 86 kWh – dotée d’un système de gestion thermique intégrée – et du bloc moteur d’une puissance de 200 kW / 272 ch.

 

300 km d’autonomie à 120 km/h

Une transformation qui répond à la commande spéciale d’un client de Durot et qui, avant sa livraison, fera sa première sortie publique le week-end prochain à Winterthur, à l’occasion du lancement du rallye « zéro émission » WAVE. Installée dans le plancher du véhicule, la batterie dont la capacité est supérieure à la Tesla Model S d’accès (70 kWh) permet au Volkswagen T6 de parcourir jusqu’à 400 km sur une seule charge. Et le préparateur de préciser qu’à la vitesse constante de 120 km/h, la portée est estimée à 300 km environ.

 

Puissance de charge : de 3 à 63 kW

Conservant son volume de chargement et son poids utile, le T6 électrique dispose d’une transmission intégrale, une caractéristique qui induit la présence de deux moteurs, un pour chaque essieu. Question recharge, l’expertise de Kreisel bénéficie à la large palette de puissance acceptée, de 3 à 63 kW.

En courant alternatif 22 kW – des milliers de bornes de ce type ont été déployées en France –, le temps de charge est contenu à 4h10 (pour 80 %) tandis qu’une station rapide au standard CCS (63 kW DC) réduit le temps d’attente à 1h30 (pour 80 %). En revanche, de production en série, il n’en est malheureusement pas encore question …

Galerie de photos

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.