Volkswagen e-Crafter : l’utilitaire « zéro émission » testé en Allemagne

Publié le 20 décembre 2017 à 15h00 | Mathieu PARAIN | 2 minutes

Premier utilitaire électrique du constructeur, l’e-Crafter va rejoindre plusieurs flottes de clients professionnels en Allemagne, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni et en Suède

Premier utilitaire électrique du constructeur, l’e-Crafter va rejoindre plusieurs flottes de clients professionnels en Allemagne, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni et en Suède

Révélée il y a plus d’un an au salon IAA de Hanovre, la déclinaison électrique du Volkswagen Crafter s’apprête à être testée en conditions réelles par plusieurs clients professionnels en Europe. Si sa fiche technique a été légèrement modifiée, sa commercialisation a aussi été repoussée à septembre 2018.

70 à 100 km quotidiens

Futur concurrent du Renault Master Z.E. qui fera ses débuts au second semestre 2018, le Volkswagen e-Crafter s’apprête à rejoindre plusieurs flottes de clients professionnels triés sur le volet. Spécialistes de la messagerie, artisans, commerçants ou grands groupes (Hermes, UPS, GLS, DPD, EnBW, …), l’utilitaire « zéro émission » sera testé jusqu’à l’été prochain – à raison de 70 à 100 km quotidiens – avant son lancement officiel en septembre 2018. C’est donc avec un an et demi de retard que le Crafter électrifié rejoindra le catalogue de la division VUL du groupe de Wolfsburg.

Volkswagen e-Crafter

Batterie de la Volkswagen e-Golf

Si le calendrier a été modifié, la fiche technique a aussi été remaniée. Exit la grande batterie Lithium-Ion d’une capacité de 40 kWh qui équipait le prototype de Hanovre. L’e-Crafter embarquera désormais une pile de 35,8 kWh, soit celle de la nouvelle Volkswagen e-Golf. Malgré cette amputation, l’utilitaire promet une autonomie d’une petite centaine de kilomètres en conditions réelles d’exploitation. Une décision justifiée par Volkswagen qui, en analysant 210 000 profils de conduite liés à 1 500 de ses clients, a observé que 85 % des trajets en milieu urbain sont inférieurs à 100 km. Autre changement : les feux diurnes à LED en forme de crosse propres aux modèles à motorisation alternative ont disparu.
 

Charge rapide en 45 minutes

Pour le reste, les caractéristiques restent identiques aux premières spécifications. Capacité de chargement de 10,7 mètres cubes – identique à la version diesel – et charge utile oscillant entre 1 et 1,75 tonne (suivant la version). Question recharge, l’utilitaire « zéro émission » n’a rien à envier à la compacte la plus vendue d’Europe. Avec son chargeur embarqué de 7 kW, l’e-Crafter peut faire le plein sur une borne de recharge adaptée en seulement 5h20. Et à l’instar du Nissan e-NV200, le Volkswagen peut récupérer 80 % de son autonomie en 45 mn sur une station de charge rapide dotée du standard CCS (40 kW DC). Rendez-vous est pris en septembre 2018 pour le lancement officiel. En attendant, retrouvez très bientôt notre essai du concurrent Mercedes eVito puis celui du Renault Master Z.E. en février.

Galerie de photos

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.