Tesla Model 3 : le cap des 5 000 unités a enfin été atteint !

Publié le 02 juillet 2018 à 07h00 | Fabrice SPATH | 2 minutes

Pour la première fois de son histoire, le californien Tesla a atteint un rythme de production de 7 000 véhicules électriques par semaine

Pour la première fois de son histoire, le californien Tesla a atteint un rythme de production de 7 000 véhicules électriques par semaine

Quinze ans après sa création, le jeune constructeur californien vient de passer un cap symbolique en matière de production. Sur les 7 derniers jours, Tesla a assemblé pour la première un total de 7 000 véhicules électriques, dont 5 000 Model 3. Un cap qui doit rassurer investisseurs et marchés.


« Je pense que nous venons de devenir un vrai constructeur automobile », a déclaré Elon Musk dans un mail adressé à ses salariés dont nos confrères canadiens du site Electrek ont pu prendre connaissance. Hier dimanche 1er juillet, à 5 heure (heure de San Francisco), sortait de l’usine de Fremont le 5 000e exemplaire de la berline Model 3. Un exploit, compte-tenu des difficultés de ces derniers mois liées aux goulets d’étranglement et à l’automatisation à outrance des chaînes d’assemblage.

Production Tesla Model 3 

7 000 véhicules électriques

Un rythme de production qui, selon Musk, devrait encore s’accélérer dans les prochaines semaines, le patron d’origine sud-africaine qui vient de fêter ses 47 ans tablant sur 6 000 Model 3 par semaine dès « le mois prochain ». Une montée en cadence qui ne s’est pas faite au détriment des deux autres modèles électriques au catalogue de la firme de Palo Alto, à savoir les Model S et X. Et le dirigeant de préciser que ses équipes ont « non seulement franchi le seuil 5 000 Model 3, mais également atteint les objectifs de la S & du X pour une semaine avec une production combinée de 7000 véhicules ! ».

 

Tentes mobiles, licenciements, …

Une annonce en phase avec les promesses faites par Elon Musk il y a quelques mois mais qui, au regard de Bloomberg et de son outil de suivi de la production, s’avère moins ambitieuses que les premiers chiffres avancés au lancement des chaînes d’assemblage. D’autre part, pour atteindre son objectif, le constructeur a dû importer en urgence d’Allemagne et par avion des robots, créer une troisième ligne sous des tentes mobiles et faire face à des accusations de tromperie rendues publiques par un « lanceur d’alerte ». Le tout dans un contexte de réorganisation et de réduction de la masse salariale.

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.