Tesla Model 3 : le partenaire Panasonic évoque des pénuries de batteries

Publié le 28 juin 2018 à 17h00 | Mathieu PARAIN | 2 minutes

Panasonic a évoqué ce jour des difficultés temporaires d’approvisionnement en batteries des chaînes de production de la Tesla Model 3

Panasonic a évoqué ce jour des difficultés temporaires d’approvisionnement en batteries des chaînes de production de la Tesla Model 3

Partenaire industriel et financier, le japonais Panasonic a évoqué aujourd’hui en assemblée générale une pénurie temporaire de batteries sur les chaînes de production de la Tesla Model 3. Une révélation qui illustre les difficultés que rencontrent les constructeurs de véhicules à sécuriser leurs approvisionnements.


En début de semaine, un collaborateur du constructeur californien a malencontreusement publié sur son compte Twitter une information précieuse : le cap des 5 000 packs batteries pour la Model 3 assemblés chaque semaine a été atteint. Un événement qui n’est pas encore synonyme d’un rythme de production équivalent de la berline électrique, Tesla ayant été contraint de créer une troisième ligne de production sous des tentes mobiles pour tenir son objectif de 5 000 véhicules assemblés hebdomadairement d’ici la fin juin.

Pénurie de batteries Tesla Model 3 

Approvisionnement en batteries, enjeu crucial

Une nouvelle information relayée par l’agence Reuters a été dévoilée aujourd’hui par un responsable de Panasonic, partenaire industriel et financier de Tesla via la Gigafactory 1 : la firme de Palo Alto aurait été temporairement privée de batteries.

Une pénurie annoncée ce jeudi en assemblée générale par Yoshio Ito, le responsable de la division automobile du groupe nippon. Un incident qui témoigne de la difficulté des constructeurs à assurer l’alimentation en batteries de leurs chaînes de production.

Cette annonce intervient dans un contexte de restructuration de Tesla qui, pour réduire ses coûts et améliorer sa rentabilité, va supprimer 9 % de ses effectifs.

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.