Pour éviter la faillite, Tesla redresse la production de sa Model 3

Publié le 03 avril 2018 à 17h00 | Fabrice SPATH | 3 minutes

Lourdement endetté, Tesla a perdu 30 % de sa capitalisation boursière en seulement un an

Lourdement endetté, Tesla a perdu 30 % de sa capitalisation boursière en seulement un an

ANALYSE - Le plus célèbre des constructeurs de véhicules électriques annonce avoir produit 2 020 exemplaires de sa berline Model 3 lors de la dernière semaine du mois de mars. Avec un rythme de production doublé sur le premier trimestre, Tesla s’engage à atteindre le rythme de 5 000 unités hebdomadaires d’ici l’été et tente de faire taire les critiques grandissantes au sujet de sa solidité financière.

 

Il souffle un vent mauvais sur le siège de Tesla situé à Palo Alto, au cœur de la Silicon Valley (Californie). Lourdement endetté – 10 milliards de dollars dont 1,2 milliard arrivant à échéance dans les 12 prochains mois –, en proie à des goulets d’étranglement sur la ligne de production de sa nouvelle berline Model 3, soumis à de nombreuses critiques au sujet de la fiabilité de son système de conduite semi-autonome Autopilot et du rappel préventif de 123 000 Model S, le constructeur né en 2003 suscite les inquiétudes au sujet de sa solidité financière.

 

Risque de dépôt de bilan …

L’entreprise qui dispose d’un site d’assemblage de véhicules à Fremont (Californie) et d’une usine de production de batteries Gigafactory à Reno (Nevada) brûle quelque 8 000 dollars de cash chaque minute. Un taux qui avait fait émettre aux analystes de Bloomberg l’hypothèse que, sans nouvelle levée de fonds, Tesla serait en dépôt de bilan au mois d’août prochain. Pourtant, le patron et cofondateur Elon Musk a tenu à rassurer marchés, investisseurs et clients ce mardi 3 avril. Deux jours seulement après sa plaisanterie faite sur Twitter au sujet de la faillite de sa société. Un poisson d’avril qui, dans un univers où la communication est calibrée, a été sanctionné par Wall Street.

Production Tesla Model 3 

… si la production de la Model 3 ne croît pas

Mais contrairement aux premières hypothèses des analystes financiers, Tesla n’aura pas besoin d’une nouvelle levée de fonds. Raison évoquée par M. Musk : l’accélération de la production de la Model 3 qui, sur la dernière semaine du mois de mars, a atteint le rythme de 2 020 unités. Moins que prévue (2 500 unités annoncées, soit 500 par jour), la capacité a tout de même doublé sur le premier trimestre. Et l’industriel de Palo Alto de se montrer confiant quant au second pallier de 5 000 unités hebdomadaires qu’il compte atteindre d’ici juillet prochain.

 

Investisseurs et clients toujours au rendez-vous

Pour assurer la croissance du rythme d’assemblage, Elon Musk a décidé de prendre le contrôle direct de la division assurant la production de la Model 3. En retard de plusieurs mois sur le calendrier initial, la concurrente des Audi A4, BMW Série 3 et autres Mercedes Classe C a officiellement séduit plus de 500 000 clients et, par les volumes et les marges brutes qu’elle assurera, sera indispensable à la bonne santé financière de l’entreprise. Une promesse que Wall Street a récompensé en faisant gagner à l’action 2,38 % à 258,5 dollars vingt minutes après l’ouverture de la séance. Mais les marchés pardonneront-ils à nouveau au constructeur si les objectifs ne seront pas atteints en juillet ?

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.