Skoda Vision RS : l’hybride qui vient concurrencer la Golf GTE

Publié le 02 octobre 2018 à 11h00 | Fabrice SPATH | 3 minutes

La filiale tchèque du groupe Volkswagen vient de révéler la préfiguration de sa future compacte hybride rechargeable

La filiale tchèque du groupe Volkswagen vient de révéler la préfiguration de sa future compacte hybride rechargeable

CONCEPT - Annoncé en amont du Mondial de Paris, le concept Vision RS a été dévoilé hier soir par le constructeur tchèque. Appelée à remplacer la Spaceback, cette berline compacte inaugure la nouvelle motorisation hybride rechargeable du groupe Volkswagen et vient concurrencer la Golf GTE avec qui elle partage la plateforme.


Longtemps parent pauvre des programmes électriques du groupe de Wolfsburg, Skoda tient enfin sa revanche avec le prototype Vision RS. Basée sur la plateforme modulaire MQB dont bénéficie déjà les cousines Audi A3, Seat Leon ou Volkswagen Golf, le prototype dévoilé hier soir et qui sera présent sur le stand du constructeur au Mondial de l’Automobile de Paris (du 4 au 14 octobre) annonce la première véritable berline compacte de la firme de Mlada Boleslav. Un modèle appelé à remplacer d’ici 1 à 2 ans la Spaceback née en 2013.

Volkswagen Golf GTE : quelle consommation sur 1800 km d’autoroute ? 

Autonomie de 50 km, puissance de 242 ch

Concept, la Skoda Vision RS a également le privilège d’introduire la seconde génération de chaîne de traction hybride rechargeable du Konzern. Si l’ensemble boîte (DSG7) et bloc électrique (102 ch) conserve ses caractéristiques initiales, le 4 cylindres essence 1,4 l de 150 ch est remplacé par le nouveau 1,5 l de 148 ch, tandis que la capacité totale de la batterie passe de 8,7 kWh à 13 kWh. La puissance cumulée progresse elle aussi de 204 ch à 242 ch.

Avec une capacité utile - donc réellement utilisable par le conducteur - de 9,9 kWh, le nouvel accumulateur Lithium-Ion offre une autonomie très théorique de 70 km selon l’ancien cycle NEDC. Au rayon des émissions, la compacte se contente de 33 g de CO2 / km selon la même norme. Soit 50 km et moins de 50 g selon le nouveau cycle d’homologation WLTP. Par ailleurs, la Vision RS embarque un chargeur 7 kW qui, à énergie embarquée supérieure, conserve le temps de charge de 2h30 sur une Wallbox.

 

Sous la barre des 50 g de CO2/km

La limite des 50 grammes de CO2 étant le seul juge de paix pour les constructeurs appelés à électrifier une part grandissante de leurs gammes pour respecter les nouvelles normes mais aussi pour bénéficier des avantages fiscaux en place dans de nombreux pays, le groupe Volkswagen a doublé la capacité de la batterie pour respecter cette norme. Insuffisant pour certains qui s’attendaient à une pile de 20 kWh, l’opération permettra tout de même de couvrir l’essentiel des besoins quotidiens de mobilité. Reste que la puissance qui, du moins pour le marché français, paraît disproportionnée par rapport à l’usage réel qu’en fera son propriétaire.

Galerie de photos

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.