Renault Flins : en 2022, l’usine se concentrera sur l’électrique

Publié le 19 mars 2018 à 11h00 | Fabrice SPATH | 2 minutes

Site de production exclusif pour la citadine Renault ZOE, Flins se concentrera à compter de 2022 sur la nouvelle génération de véhicules électriques

Site de production exclusif pour la citadine Renault ZOE, Flins se concentrera à compter de 2022 sur la nouvelle génération de véhicules électriques

Seul véhicule thermique du Losange encore produit sur le territoire français, la Renault Clio devrait quitter l’usine de Flins (Yvelines) pour la Turquie et la Slovénie et céder sa place à la citadine électrique ZOE. Dès 2022, le site francilien pourrait même être dédié aux véhicules à batteries.

 
Inaugurée en 1952, l’usine Renault Flins située sur la commune d’Aubergenville (Yvelines) poursuit sa mue. Après avoir accueilli il y a tout juste un an la production de la Nissan Micra, le site qui assemble les Clio IV et ZOE sera encore réorganisé à l’occasion du lancement de la cinquième génération de Clio attendue pour la fin 2019. Selon des sources proches du dossier dont les témoignages ont été recueillis par l’agence Reuters, l’usine qui emploie quelque 2 500 personnes n’assurera plus que « le surplus » de la Clio V si les sites turc de Bursa et slovène de Novo Mesto « n’arrivaient pas à fournir ».

La Renault ZOE est assemblée sur le site de Flins 

De la capacité de production libérée

En 2012 déjà, le constructeur de Boulogne-Billancourt souhaitait délocaliser la totalité de la production de sa citadine mais l’État, son principal actionnaire (15,01 % du capital), s’y était opposé. L’an passé, Bursa a pourtant assuré 72 % de la production de la Clio, Novo Mesto 15 % et Flins 13 % avec seulement 63 000 unités. Avec le lancement de la nouvelle génération de Clio, le site francilien ne devrait assurer que 6 % de la production avec 25 000 unités annuelles. De quoi libérer de la capacité au profit de la citadine électrique ZOE dont Flins est la seule usine d’assemblage.

 

Nouvelle génération d’électriques

Selon une source interne au constructeur qui a requis l’anonymat, la délocalisation de l’assemblage de la future Clio bénéficiera prioritairement à ZOE puis, à compter de 2022, à la nouvelle génération de véhicules électriques de l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi. Au programme : des plateformes communes, une autonomie accrue et des batteries à l’état solide. En attendant que l’industriel confirme officiellement ses intentions, il a récemment produit le 100 000e exemplaire de ZOE, véhicule électrique le plus vendu en Europe et qui accueille depuis peu un nouveau moteur plus puissant.

Galerie de photos

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.