Pagani : une supercar électrique pour 2025, mais pas autonome

Publié le 06 juin 2018 à 09h00 | La rédaction | 2 minutes

Pour la première fois, l’Italien Pagani disposera de deux supercars, l’une thermique, l’autre électrique

Pour la première fois, l’Italien Pagani disposera de deux supercars, l’une thermique, l’autre électrique

MODELE A VENIR – Après avoir connu une année record en 2017, Pagani souhaite décupler ses ventes cette année. Interrogé par des journalistes argentins, le fondateur Horacio Pagani a indiqué que la marque italienne était en train de développer une hypercar électrique dont la commercialisation interviendra en 2025.

Publiant son bilan pour l’année 2017, Pagani a révélé dans un communiqué que ses investissements en R&D ont augmenté de 86 % sur les quatre dernières années. Une stratégie qui a porté ses fruits puisque l’année dernière, le constructeur italien a réalisé un chiffre d’affaires record, affichant une hausse de 29 % en comparaison à l’exercice 2016. Des chiffres que le spécialiste des supercars compte encore surpasser cette année.

En effet, accordant une interview à la télé argentine El Tres TV, Horacio Pagani, le fondateur de la marque éponyme s’est livré à quelques confidences, révélant l’arrivée de deux grandes nouveautés au sein la gamme. Deux nouveaux modèles équipés de deux motorisations bien distinctes, constituant une première chez Pagani. Une première puisque ce sera la première fois que Pagani aura deux modèles simultanément au catalogue.

Pagani travaille au développement d'une supercar électrique

Électrique, mais pas autonome

Le premier serait le successeur de la Huayra. N’étant pas soumis aux mêmes contraintes de normes environnementales que les grands constructeurs grâce à une directive qui exempte les marques ayant de petits volumes de production des règles européennes habituelles en matière de CO2, la marque transalpine préparerait une supercar thermique qui sera propulsée par un tout nouveau moteur, sans doute issu du V12 biturbo de chez Mercedes-AMG. Un modèle inédit qui devrait faire son apparition avant 2025 et qui inaugurera l’arrivée d’une boîte manuelle chez le petit constructeur.

Le second sera une autre supercar, mais à la différence de la remplaçante de la Huayra, elle sera animée par un moteur 100 % électrique. Un modèle qui pourrait voir le jour en 2025, selon le dirigeant argentin. Si aucune information concernant ses caractéristiques techniques n’a encore été dévoilée, le créateur de l’entreprise explique cependant qu’une équipe travaille déjà intensément sur le projet. On sait toutefois que le modèle ne sera pas équipé de technologies de conduite autonome. Interrogé sur ce sujet, le dirigeant transalpin a répondu que ses voitures sont achetées pour être conduites et qu’il n’y a donc aucune raison de les inclure.