Audi e-tron Quattro : premières livraisons attendues à l’automne

Publié le 13 janvier 2018 à 15h00 | Mathieu PARAIN | 2 minutes

En Belgique, Audi a ouvert le carnet de commandes de ses SUV électriques e-tron Quattro et e-tron Sportback

En Belgique, Audi a ouvert le carnet de commandes de ses SUV électriques e-tron Quattro et e-tron Sportback

En Belgique, la firme aux anneaux a ouvert le carnet de commandes de ses deux SUV électriques baptisés e-tron Quattro et e-tron Sportback. Produits tous deux dans le pays sur le site de Forest, ils rejoindront les concessions européennes l’automne prochain.

Tarifs inconnus

Jeudi 10 janvier à 10 heures, Audi a ouvert la réservation en ligne de ses deux premiers véhicules électriques en Belgique. Une initiative qui intervient plusieurs mois après le lancement d’une opération similaire en Norvège où quelque 2 500 clients se sont manifestés. Si la filiale premium du groupe Volkswagen n’a toujours pas communiqué les tarifs de ses deux modèles « zéro émission » – à l’exception d’un acompte de 2 000 euros –, elle a annoncé que les premiers acheteurs seront livrés au cours de l’automne 2018.

Les livraisons du SUV électrique Audi e-tron Quattro démarreront à l'automne 2018

Autonomie de 430 km

Futur concurrent du Jaguar I-Pace dont la commercialisation est attendue dans les prochains mois, l’Audi e-tron Quattro a été présenté sous la forme d’un concept lors de l’édition 2015 du salon de Francfort. Esthétiquement proche de ce dernier, la version de série devrait reprendre la chaîne de traction composée d’une batterie d’une capacité de 95 kWh offrant une autonomie réelle d’environ 430 km et un temps de charge réduit à une vingtaine sur une borne ultra-rapide de 150 kW en cours de déploiement.

 

e-tron Sportback en 2019

Positionné entre les Audi Q5 et Q7, ce premier SUV électrique sera rejoint courant 2019 par une variante coupé baptisée e-tron Sportback. Egalement assemblé sur le site belge de Forest, ce second crossover « zéro émission » précédera de quelques mois le lancement d’une berline compacte basée sur la Volkswagen I.D. D’ici 2025, le constructeur d’Ingolstadt ambitionne de voir les modèles électriques et hybrides rechargeables représenter 25 % de ses ventes globales.

Galerie de photos

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.