Londres : bientôt 6 000 scooters électriques Govecs en libre-service

Publié le 28 septembre 2018 à 11h00 | Mathieu PARAIN | 3 minutes

Déjà fournisseur de l’opérateur français Cityscoot, le fabricant allemand de scooters électriques a signé une lettre d'intention avec une société britannique concernant la livraison de 6 000 deux-roues

Déjà fournisseur de l’opérateur français Cityscoot, le fabricant allemand de scooters électriques a signé une lettre d'intention avec une société britannique concernant la livraison de 6 000 deux-roues

Le fabricant de deux-roues munichois Govecs s’apprête à finaliser un important contrat d’achat à Londres. Un opérateur britannique - dont le nom n’a pas été dévoilé, les négociations sont encore en cours - souhaite en effet lui commander 6 000 scooters électriques pour le marché du partage de la capitale britannique.

Govecs vient de signer une lettre d'intention avec une société britannique concernant la livraison de 6 000 e-scooters, des deux-roues destinés au marché londonien du partage de véhicules électriques. 3 000 e-scooters de la gamme Schwalbe devraient débarquer dans la capitale du Royaume-Uni dès l’année prochaine, si les deux parties trouvent définitivement un terrain d’entente, selon le fabricant allemand.

3 000 autres, soit la deuxième moitié de la commande, arriveront en 2020. « Cette lettre d'intention signée avec un nouveau client est une première étape importante pour notre entrée sur le marché britannique », a déclaré Thomas Grübel, PDG et co-fondateur de Govecs.

Taïwan : des milliers de stations de charge pour scooters électriques

60 % de parts de marché

« Le marché européen de l'e-scooter, encore jeune, continue de croître de manière dynamique », a-t-il par ailleurs souligné. « L'idée de partage en particulier joue un rôle de plus en plus important dans les grandes villes. Notre position exceptionnelle sur le marché offre ici d'excellentes opportunités », s’est-il par la suite félicité. Fondé en 2009, Govecs compte quelque 10 000 scooters électriques en circulation sur le Vieux Continent, avec 60 % de parts de marché.

Alors que la voiture électrique est dopée par la demande et les aides, le marché du deux-roues électrique est encore balbutiant, essentiellement représenté par les scooters. Les motos électriques se comptent pour leur part sur les doigts d’une main, principalement à cause d'une autonomie trop faible, d'un poids conséquent et d'un prix élevé. Toutefois, selon une étude récente du cabinet Global Market Insights, le marché de la moto et du scooter électriques rapportera environ 22 milliards de dollars d'ici à 2024.

Inde : Bosch veut participer à l’électrification de masse du parc

Les scooters Govecs bientôt à Milan et à Genève

Un silence de fonctionnement, une meilleure efficacité mécanique, un freinage régénératif et un coût de maintenance relativement bas sont cités comme les facteurs qui contribueront à ce futur succès "grand public". En attendant le décollage, ce sont les sociétés proposant des scooters électriques en libre-service qui continueront d’accaparer l’essentiel des ventes, du moins en Europe.

On pense par exemple à COUP, une start-up appartenant à l’équipementier allemand R. Bosch, qui utilise les scooters du taïwanais Gogoro, à Cooltra ou encore Cityscoot, fournisseur français de véhicules partagés opérant dans les villes de Paris et de Nice. Cityscoot, qui, par ailleurs, prévoit de développer bientôt ses activités à Milan et Genève, avec des scooters Govecs.

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.