Taïwan : des milliers de stations de charge pour scooters électriques

Publié le 22 janvier 2018 à 09h00 | Mathieu PARAIN | 2 minutes

Déjà partenaire en Europe de l’équipementier R. Bosch, la start-up Gogoro est l’un des principaux bénéficiaires du déploiement de stations de charge à Taïwan

Déjà partenaire en Europe de l’équipementier R. Bosch, la start-up Gogoro est l’un des principaux bénéficiaires du déploiement de stations de charge à Taïwan

Taïwan s'est fixé pour objectif de mettre en place au cours des cinq prochaines années plus de 3 300 nouvelles stations de recharge et d'échange de batteries pour scooters électriques. Les zones rurales et les îles périphériques seront concernées prioritairement par le nouveau programme.

 

Selon le Bureau du développement industriel du ministère taïwanais des Affaires économiques (IDB), l’archipel va construire plus de 3 300 nouvelles stations de recharge et d'échange de batteries pour scooters électriques au cours des cinq prochaines années. Une initiative qui entre dans le cadre de sa stratégie environnementale visant à réduire la pollution atmosphérique et à démocratiser l’usage de solutions plus durables auprès de la population.

 

Vers une interdiction des scooters thermiques

Selon l’IDB, ce sont les zones rurales et les îles périphériques du pays qui devraient être les premières à bénéficier de ces nouvelles installations. Des installations qui seront d’une aide très précieuse pour le gouvernement taïwanais dans l’atteinte de son ambitieux objectif d’interdire progressivement les ventes de véhicules traditionnels à combustion interne. Pour rappel, celui-ci a pris récemment la décision de prohiber la commercialisation de scooters non-électriques sur son territoire d’ici 2035. Une proscription qui s’étendra aux véhicules à quatre roues, essence et diesel, à l’horizon 2040.

A Taïwan, le gouvernement veut installer plusieurs milliers de bornes de recharge pour scooters électriques 

Plus de 5 000 stations de recharge d’ici 2022

Outre la grande société d’Etat CPC Corporation, les entreprises privées taïwanaises seront également – et fortement – mises à contribution dans la construction des stations pour e-scooter. Elles pourront ainsi bénéficier de subventions publiques élevées, à hauteur de 49 % du coût total d’installation d’une station, soit environ 11 000 dollars. Le nombre de stations installées à Taïwan avec l'aide de fonds publics a atteint 1 825 unités l'année dernière, a rappelé par ailleurs l’IDB, qui ajoute que l’aide gouvernementale vise à porter ce chiffre à plus de 5 000 d'ici fin 2022.

Taïwan a mis en œuvre plusieurs programmes d'incitation fiscale afin d’encourager l'adoption des scooters électriques, et plus généralement des véhicules électriques, au cours des dernières années. La dernière en date est une loi qui permet à tous les possesseurs de voitures à faibles et très faibles émissions polluantes d’être exemptés de taxe d’immatriculation. D’autres initiatives allant dans le même sens devraient voir le jour dans un proche avenir, selon l’IDB.

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.