Hyundai Tucson : la solution de l’hybride 48V sur son diesel (+ photos)

Publié le 11 juin 2018 à 15h00 | Fabrice SPATH | 2 minutes

Pour réduire les émissions de son Tucson restylé, le sud-coréen lui greffe un système hybride léger 48 V

Pour réduire les émissions de son Tucson restylé, le sud-coréen lui greffe un système hybride léger 48 V

MODELE A VENIR – Restylé, le Hyundai Tucson adopte la technologie Mild Hybrid 48V sur son bloc diesel 2.0 l CRDi. Intégré dans un futur proche sous le capot du cousin Kia Sportage, le système est destiné à réduire consommations et émissions de CO2 de 7 % sans alourdir la facture finale. Commercialisation attendue cet été.


Au sein du cinquième groupe automobile mondial, les annonces se suivent et se ressemblent. Après la présentation du Hyundai Kona Electric au salon de Genève qui sera suivi à l’automne par celle du Kia Niro Electric, c’est au tour du Hyundai Tucson d’adopter la technologie hybride léger annoncée il y a peu sur le Kia Sportage. Composé d’un alterno-démarreur et d’une batterie Lithium-Ion 48 V, le système Mild Hybrid doit permettre de réduire les consommations et émissions de CO2 d’environ 7 %, et à prix réduit.

Hyundai Tucson hybride diesel 48V 

Alterno-démarreur et batterie 48 V

Associé au 2.0 l CRDi, l’alterno-démarreur d’une puissance de 12 kW épaule le bloc diesel lors des reprises et des accélérations et assure la récupération d’énergie cinétique lors des phases de décélération. Un alterno-démarreur qui puise son électricité dans une petite batterie d’une capacité de 0,44 kWh. Développant une puissance totale de 137 kW / 186 ch, l’ensemble devrait être associé à la nouvelle boîte de vitesses automatique à 8 rapports et être commercialisé dans le courant de l’été.

 

L’hybride rechargeable dans les cartons

Hyundai précise également qu’une version Mild Hybrid basée sur le 1,6 l CRDi verra le jour au printemps 2019. La première annonce d’une hybridation de son SUV remonte à mars 2015 lorsque le constructeur présentait à Genève deux variantes électrifiées. Une Mild Hybrid de 150 ch basée sur le concept Kia Optima présenté quelques mois auparavant et une hybride rechargeable diesel-électrique à transmission intégrale offrant une puissance totale de 183 ch et des émissions de CO2 équivalentes à 48 g / km.

Galerie de photos

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.