Voiture hybride : forte croissance du marché en neuf et occasion

Publié le 05 avril 2018 à 15h00 | Fabrice SPATH | 2 minutes

Dans un contexte de recul du diesel, la motorisation hybride a progressé de 11,8 % sur le premier trimestre 2018

Dans un contexte de recul du diesel, la motorisation hybride a progressé de 11,8 % sur le premier trimestre 2018

Sur le premier trimestre, les ventes de véhicules hybrides particuliers progressent sur le marché du neuf et de l’occasion. La motorisation enregistre même la plus forte croissance sur le premier trimestre tandis que l’hybride rechargeable séduit sur le marché du luxe.


La double motorisation essence-électrique pèse sur les ventes de véhicules neufs (VN) particuliers. En mars, elle a ainsi représenté 4,6 % des nouvelles mises à la route avec une croissance de 19,3 % sur un an. Sur le premier trimestre, la hausse est limitée à 11,8 % avec une part de marché de 4,1 %. Une bonne performance à comparer aux chiffres de vente sur le marché de l’occasion (VO) sur lequel l’hybride a représenté 1,14 % des ventes sur le trimestre (+ 13,12 %) dans un contexte de régression globale depuis 5 mois.

L'hybride progresse sur le marché du neuf et de l'occasion 

Toyota et Ford en leaders

Une dynamique de croissance que n’a pas connu le véhicule électrique qui, avec 1,4 % de part de marché neuf (+ 0,2 %) et 0,17 % (- 20,35 %) en occasion sur le premier trimestre, souffre de la comparaison. Si Toyota reste numéro 1 des ventes de modèles animée par une chaîne de traction essence-électrique, Ford réussit à écouler 1 391 exemplaires de sa berline Mondeo Hybrid sur les trois premiers mois de l’année. Pour rappel, la firme à l’ovale bleu enregistrait seulement 14 immatriculations un an auparavant. Quant au marché de l’électrique, ce dernier souffre de la baisse des ventes de la citadine Renault ZOE.

 

L’hybride rechargeable pour le luxe

Sous la pression fiscale, le segment du luxe s’électrifie à grande vitesse. A l’image de la nouvelle Porsche Panamera 4 E-Hybrid qui a représenté l’an passé 70 % des commandes du modèles en France, l’hybride rechargeable désormais aux catalogues de la majorité des constructeurs est plébiscité par les clients. Sur les quelque 900 modèles du segment H2 immatriculés sur le trimestre, 30,8 % concernent cette technologie (3,5 % il y a un an) tandis que le diesel recule de 50,3 % à 33,6 %. Globalement, le diesel ne représente plus que 40,6 % des nouvelles mises à la route sur la période, un chiffre en recul de 11,9 % sur un an.

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.